Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Sondage


Les jeunes Suisses: une génération «stressée» mais optimiste


Les médias sociaux et les smartphones font partie intégrante de la vie des jeunes âgés de 16 à 25 ans.   (Keystone)

Les médias sociaux et les smartphones font partie intégrante de la vie des jeunes âgés de 16 à 25 ans.  

(Keystone)

La jeunesse d’aujourd’hui veut tout en même temps: une bonne carrière et un équilibre entre vie et travail. Mais cela, conjugué à l’utilisation croissante des smartphones et des applications, rend cette génération stressée, indique le Baromètre de la jeunesse 2016 de Credit Suisse. 

Cette étude représentative menée en Suisse, aux Etats-Unis, à Singapour et au Brésil a été publié mardi. Un millier de jeunes ont été interrogés, principalement en ligne, par l’institut gfs.bern. 

Parmi les enseignements qui l’on peut en tirer, on voit que la vie numérique progresse parmi les jeunes de 16 à 25 ans. En matière de politique notamment, le recours aux nouveaux moyens de communication est de plus en plus prisé. Les plates-formes numériques servent également de plus en plus de source d’information, même si les journaux gratuits restent le principal vecteur d’information. Crédit Suisse note au passage que «les smartphones et l’offre de services numériques conduisent les jeunes à ne plus vraiment faire la distinction entre vie en ligne et vie réelle». 

Principales préoccupations 

Tout n’est pas rose pour autant sur Internet. Bon nombre de sondés font part d’expériences négatives. Parmi les jeunes Suisses, 39% d’entre eux indiquent avoir subi des avances appuyées, voire du harcèlement sur Facebook. 

De manière plus générale, l’étude fait aussi le point sur les principales préoccupations des jeunes. En Suisse, c’est l’afflux de réfugiés qui constitue la préoccupation la plus souvent citée (46% des sondés). Suivent la libre circulation des personnes (45%) et l’avenir de la prévoyance vieillesse (44%). 

A noter que les jeunes n’ont pas les mêmes préoccupations partout dans le monde. Au Brésil, c’est la corruption qui est le problème le plus souvent cité (74%), tandis qu’aux Etats-Unis, il s’agit du chômage (44%). 

Poursuivre ses rêves 

Malgré les préoccupations, les jeunes restent majoritairement optimistes par rapport à l’avenir. Et ce sont les jeunes Suisses qui affichent l’optimisme le plus marqué: 59% d’entre eux partant du principe que l’avenir leur sourit. 

Toujours concernant leur avenir, «poursuivre ses propres» rêve constitue l’objectif le plus souvent cités (90%) par les jeunes Suisses.

swissinfo.ch

×