Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une accusation de moins pour Rachid Hamdani

Rachid Hamdani a été blanchi de l’accusation de «séjour illégal» en Libye. La justice libyenne a rendu son verdict dimanche en appel. Mais l’otage suisse reste accusé d’«activités économiques illégales».

Rachid Hamdani s’est rendu au tribunal de Tripoli dimanche. Il a pu rejoindre sans problème l’ambassade suisse au terme de l’audience. Le jour précédent, l’autre otage suisse, Max Göldi s’était également présenté devant la justice.

Fin novembre, les deux hommes avaient été condamnés en première instance à 16 mois de prison pour séjour illégal sur le sol libyen. Avec le verdict de dimanche, Rachid Hamdani voit donc cette condamnation levée. En revanche, la justice ne s’est pas encore prononcée sur le recours de Max Göldi. Le verdict est attendu pour le 4février.

Les deux hommes restent par ailleurs accusés d’«activités économiques illégales». Les procédures suivent leur cours.

Les deux hommes d’affaires avaient été arrêtés à Tripoli le 19 juillet 2008, quelques jours seulement après l'interpellation à Genève d'un des fils du colonel Kadhafi, Hannibal, et de son épouse, tous deux soupçonnés de maltraiter leurs domestiques.

swissinfo.ch et les agences


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×