Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tendance Les écologistes progressent dans plusieurs cantons

Depuis les dernières élections fédérales en 2015, les Verts sont le parti qui a gagné le plus de sièges dans les parlements cantonaux, après le Parti libéral-radical (droite). Un mouvement également visible dans plusieurs pays européens. 

Les Verts neuchâtelois ont gagné cinq sièges dimanche dernier au Grand Conseil, le parlement du canton. Le mois dernier en Valais, la représentation verte au Parlement était passée de deux à huit sièges. Fin 2016, les écologistes fribourgeois enregistraient eux aussi une progression. Ailleurs en Europe des résultats positifs des Verts ont été également observés, notamment en Autriche et aux Pays-Bas.

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour expliquer ce retour en force de la vague verte, Jean Rossiaud, parlementaire écologiste à Genève, a évoqué à la radio publiqueLien externe un travail de fond dans les sections cantonales, au plus près de la population, lors des campagnes pour les dernières initiatives populaires écologistes, dont les deux dernières, "Pour la sortie du nucléaire" et "Pour une économie verte".

Les Verts apparaissent aussi comme le contrepoids d'une politique basée sur «des valeurs de repli et de peur». La montée en puissance de l'UDC (droite conservatrice) en a été un signal, explique le sociologue. «Le discours des Verts est aujourd'hui pour une économie ouverte, mais régulée sur des valeurs sociales et environnementales». Ce discours est aujourd'hui majoritaire, estime-t-il, bien qu'il ne soit pas porté uniquement par son parti.

swissinfo.ch/fb avec la RTS (Téléjournal du 04.04.2017)

×