Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

«La reprise économique est bien là»

Jean-Pierre Roth, président de la BNS, se veut optimiste.

(Keystone)

Le président de la Banque nationale suisse (BNS) s'attend à ce que la reprise économique se poursuive cette année et l'an prochain.

Aux yeux de Jean-Pierre Roth, le moteur de la croissance est l'économie d'exportation, davantage que le marché intérieur.

La BNS table sur une croissance économique de près de 2% cette année, explique Jean-Pierre Roth dans une interview au journal alémanique NZZ am Sonntag.

Cela peut paraître maigre après les difficiles années qui viennent de s’écouler, mais l’évolution positive devrait se poursuivre l'an prochain.

Sur le marché de l’emploi un tournant a été atteint. «Nous attendons une amélioration ces prochains trimestres», a déclaré le président de la BNS. Pour l'année en cours, ce dernier s'attend à un renchérissement de 1%.

L’accent sur l’exportation



Selon Jean-Pierre Roth, c'est l'économie d'exportation qui donnera le rythme à la dynamique de croissance. La confiance se propagera ensuite au marché intérieur, même s’il recèle encore «d"importants problèmes structurels».

Dans le secteur public, mais aussi dans le domaine des services – par exemple le tourisme - la Suisse manque d'efficacité, estime-t-il.

Aux yeux de plusieurs spécialistes, la politique économique du gouvernement représente le strict minimum. Pour Jean-Pierre Roth, toutefois, cela vaut mieux que de courir à un échec pour avoir placé la barre trop haut.

Le président de la BNS a par ailleurs évoqué le projet de réserver une grande part des bénéfices de la banque à l'AVS. Pour lui, lier la BNS à l'AVS est dangereux. Il dénonce le risque d’influence sur la politique monétaire de la BNS.

Resserrement monétaire

Dans l’interview accordée au journal alémanique, Jean-Pierre Roth se félicite du resserrement monétaire initié il y a deux semaines.

Il se veut rassurant quant à un mouvement de hausse des taux hypothécaires, à même de relancer une augmentation des loyers. «Les loyers évoluent déjà vers le haut, mais avant tout en raison de la situation tendue sur le marché du logement.»

Le 17 juin, la BNS avait accru de 25 points de base la marge de fluctuation du Libor. La décision avait constitué une relative surprise, les experts tablant sur un changement en septembre seulement.

swissinfo et les agences

Faits

Il y a deux semaines, la BNS a donné un coup de frein à sa politique monétaire, le premier depuis quatre ans.
Elle a accru de 25 points de base la marge de fluctuation de son taux directeur.
Pour cette année, la banque attend une croissance économique de l’ordre de 2%.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.