"Think Swiss" ou comment mieux se profiler aux Etats-Unis

La Suisse mise sur son savoir de pointe pour séduire les Etats-Unis. (thinkswiss.org)

Nouveau consul général suisse à New York, l'ambassadeur Christoph Bubb estime qu'il est important de renforcer les relations entre la Suisse et les Etats-Unis.

Ce contenu a été publié le 29 mars 2007 - 21:15

Conçu pour promouvoir la formation, la recherche et l'innovation helvétiques sur territoire américain, le programme 'Think Swiss – Brainstorm the Future' succède à 'Swiss Roots'.

En fonction depuis un mois, Christoph Bubb a dévoilé ses plans mercredi à New York. Devant les représentants des médias suisses, il a également expliqué quels en seront les points forts dans les mois à venir.

Si aujourd'hui, plus de la moitié du travail d'un consulat est encore constitué de tâches classiques - comme l'encadrement administratif des près de 20'000 Suisses enregistrés dans la zone dépendant du Consulat général de New York – la promotion a également son importance.

Avec le programme 'Think Swiss', la Confédération veut se présenter aux Etats-Unis comme étant un pays à la pointe et bien positionné sur la scène internationale. Pour ce faire, une série de manifestations autour de douze thèmes clés sera organisée dans le courant de l'année.

Le Secrétariat d'Etat à la formation et à la recherche (SER), la Commision de Présence Suisse, ainsi que le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) sont impliqués dans cette opération de séduction.

Des liens plus étroits

L'année dernière, 'Swiss Roots' visait à éveiller l'intérêt des Américains ayant des racines suisses pour leur 'ancienne' patrie.

'Think Swiss – Brainstorm the Future' met en revanche l'accent sur les secteurs de la formation, de la recherche et de l'innovation. Le programme vise par ailleurs à encourager la mise en place de relations à long terme entre la Suisse et les Etats-Unis.

Un objectif que le nouveau consul général ne peut que saluer. «A première vue, tout cela peut ne pas sembler très glamour. Mais il ne faut pas négliger la valeur qu'ont de bonnes relations entre les deux pays», souligne Christoph Bubb.

Et il sait de quoi il parle. Au milieu des années 1990, alors que la controverse sur le rôle de la Suisse lors de la Seconde Guerre mondiale était à son comble aux Etats-Unis, il était en effet en poste à l'ambassade suisse à Washington. Il confie aujourd'hui que cette crise a permis de se rendre compte que les relations entre les deux pays, qualifiées à l'époque également de «bonnes», ne l'étaient en réalité qu'en surface.

Douze thèmes principaux

Entre-temps, les tensions entre les deux pays se sont apaisées, mais de son point de vue d'ambassadeur, Christoph Bubb estime qu'il vaut vraiment la peine de resserer les liens, et ceci à différents niveaux.

Cette année, ce seront donc la formation et la recherche qui seront privilégiées. En substance, le message délivré par 'Think Swiss' consiste à montrer que la Suisse est un pays où il existe un fort potentiel en matière de savoir, de talent, de technologies et de créativité.

Autant de conditions importantes pour assurer une bonne qualité de vie aux générations futures, comme l'a expliqué le ministre Pascal Couchepin en août dernier lorsqu'il a présenté les grandes lignes du programme qui allait succéder à 'Swiss Roots'.

L'échange de savoir entre universités et entreprises des deux pays devra être amélioré. Quant aux douze thèmes retenus – tels par exemple le réchauffement climatique, les droits de l'homme, l'étude des conflits, le 'e-voting', Léonhard Euler, les sciences de la vie, la robotique et les matériaux de pointe – ils devraient générer un véritable dialogue entre les cerveaux des deux pays.

swissinfo, Rita Emch à New York
(Traduction de l'allemand: Carole Wälti)

'Think Swiss'

D'un point de vue opérationnel, 'Think Swiss' sera mené par le Consulat scientifique suisse SHARE à Boston, par swissnex, son équivalent à San Francisco, et par l'Office de la sciences, de la technologie et de l'éducation (OSTHE) de l'ambassade suisse à Washington D.C.

Les consulats généraux suisses aux Etats-Unis, épaulés par d'autres institutions, seront également impliqués dans l'organisation de nombreuses manifestations, ateliers et expositions adressés aux hautes écoles, aux entreprises, aux administrations et aux ONG.

Le programme 'Think Swiss' prévoit notamment un atelier sous le titre 'Biology of Prosocial Behaviour'. Une exposition, 'Être - The face of Human Rights', se tiendra durant deux mois à l'aéroport de Boston. Enfin, une recontre sera organisée avec des experts issus des deux pays sur le thème 'e-voting' et 'e-democracy'.

End of insertion

Les 12 thèmes

Réchauffement climatique. Longévité. Sciences de la vie. Droits de l'Homme. Risques et assurances. 'e-voting' et 'e-democratie'. Centres financiers suisses. Leonhard Euler. Robotique et matériaux. Transports publics. Programmes d'échange. Talents suisses.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article