A Milan, un avion suisse s'encastre dans un gratte-ciel

Le petit avion s'est encastré au 25e étage de la tour Pirelli Keystone

Un avion de tourisme suisse s'est écrasé jeudi en fin d'après-midi contre la tour Pirelli à Milan. Il avait décollé de Locarno. Il s'agirait d'un accident.

Ce contenu a été publié le 18 avril 2002 - 20:54

L'impact s'est produit au niveau du 25e étage de la tour qui en compte 30. Selon le témoignage d'un employé, «les derniers étages sont actuellement en travaux et donc, en principe, inoccupés».

«Nous avons entendu un bruit épouvantable, raconte un autre employé. Tout le bâtiment a tremblé. Puis nous nous sommes tous précipités dans les escaliers pour fuir.»

Trois personnes au moins (dont le pilote) ont trouvé la mort, selon les déclarations faites par un conseiller de la région Lombarde sur la première chaîne de la télévision publique italienne.

Des dizaines de personnes auraient été blessées lors de l'impact, confirment les pompiers. Elles ont été évacuées de la tour et dirigées vers les hôpitaux de la ville.

Selon le conseiller régional lombard, Massimo Guarischi, deux des morts ont été trouvés sur le trottoir à proximité de l'entrée principale de la tour.

On ignore si ces victimes ont été projetées hors de l'immeuble par la force de l'impact ou si elles se sont élancées dans le vide pour fuir les flammes.

Un simple accident

D'importantes forces de pompiers se sont rendues sur place pour maîtriser l'incendie. Les armatures visibles de l'extérieur ont résisté.

D'après le ministre italien de l'Intérieur Claudio Scajola, il s'agirait d'un simple accident. Et pas d'un attentat.

Selon les informations recueillies par la chaîne de télévision privée Rete 4, l'avion de type Piper Air Commander était immatriculé en Suisse. Il avait décollé vers 17h15 de Locarno, a précisé l'aéroport de Lugano-Agno à l'agence télégraphique suisse (ATS). Le pilote a été identifié. Il s'agit d'un sexagénaire établi au Tessin et ayant la double nationalité suisse et italienne.

L'agence de presse italienne Ansa, elle, ajoute que le pilote de l'avion était en difficulté. Et qu'il avait lancé un SOS à la tour de contrôle de l'aéroport de Milan-Linate en raison d'une avarie au train d'atterrissage.

Peu après l'accident, la Bourse de Milan a suspendu les transactions du soir hors marché. Quant au chef du gouvernement, Silvio Berlusconi, il a gagné la présidence du Conseil à Rome.

Le symbole du Milan économique

Depuis sa construction, la tour Pirelli est le symbole du Milan économique et industriel. Avec ses 127 mètres de hauteur, elle est le gratte-ciel le plus élevé de la capitale lombarde.

Situé face à la gare centrale, elle abrite le siège de la région de Lombardie, la salle du conseil régional et les bureaux de huit directions générales de l'administration régionale.

Inauguré le 4 avril 1960, la tour accueillir 2000 personnes, dont 1200 employés de Pirelli, le fabricant de pneus et de câbles qui est devenu l'an dernier premier actionnaire du groupe de télécommunications Olivetti/Telecom Italia.

L'immeuble a été vendu à la région lombarde en 1978. Le 23 mars 2000, il avait déjà connu un début d'incendie - mais sans conséquence - alors que des travaux de soudure étaient en cours dans les sous-sols.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article