Alliance à trois pour le secret bancaire

Dimanche à Luxembourg, les ministres des finances de Suisse, d'Autriche et du Luxembourg ont adopté une position commune. C'est oui à la collaboration internationale en matière de délit fiscal, mais non à l'abandon du secret bancaire.

Ce contenu a été publié le 09 mars 2009 - 09:05

L'entretien a permis aux trois ministres d'évaluer ensemble la situation en vue du prochain sommet du G20, le 2 avril, et d'harmoniser les intérêts communs des places financières dans le contexte international.

Il a été notamment question de la collaboration internationale en matière de fiscalité. «Unanimes sur le fait que la Suisse, l'Autriche et le Luxembourg ne constituent pas des paradis fiscaux, les trois Etats considèrent comme inacceptables les procédés unilatéraux mis en oeuvre par certains Etats du G20», a communiqué dimanche le ministère suisse des Finances.

A l'instar de la Suisse, le Luxembourg et l'Autriche ont affirmé qu'ils étaient prêts à ouvrir le dialogue relatif à un élargissement de la collaboration internationale en matière de fiscalité. En revanche, les trois Etats rejettent fermement l'idée de créer un échange systématique des informations concernant les intérêts de l'épargne.

Selon une information de la NZZ am Sonntag, la Suisse, soumise aux pressions étrangères concernant le secret bancaire, peut compter sur du soutien à Prague, qui assure actuellement la présidence tournante de l'Union européenne.

Le chef de la diplomatie tchèque, Karel Schwarzenberg, qui possède également un passeport suisse, a admis que «certes, quelques millions échappent aux fiscs de l'un ou l'autre pays», mais estime que la souveraineté et la tradition d'une Suisse neutre et indépendante «ont davantage de valeur» et doivent être préservées.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article