Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Baselworld, le salon de l'excellence

Baselworld attend 90'000 visiteurs jusqu'au 19 avril

(Keystone)

Sur fond de conjoncture exceptionnelle pour le secteur du luxe s'ouvre jeudi à Bâle l'édition 2007 de Baselworld, première foire au monde de l'horlogerie et de la bijouterie.

Cette année, le rendez-vous attire plus de 2100 exposants, venus de 45 pays. Et parmi les dizaines de milliers de visiteurs attendus, les «people» ne devraient pas manquer.

Foire très 'glamour', Baselworld est le rendez-vous des marques horlogères de luxe. Les exposants y présentent leurs nouvelles collections. Comme au Salon de l'Auto, les riches viennent y faire leurs emplettes et les autres s'offrir une tranche de rêve.

Et pour rehausser l'éclat de la manifestation, rien de tel que la visite de quelques stars et starlettes.

Sont notamment annoncés cette année les acteurs Kevin Spacey et Cate Blanchett, la chanteuse Anggun et l'inoxydable crooner Tom Jones, le yachtman milliardaire Ernesto Bertarelli et la blonde Paris Hilton, redoutable femme d'affaires sous ses airs de tête brûlée, qui viendra à Bâle présenter sa nouvelle collection de montres.

Innovation et exclusivité

En Suisse, d'où viendront un cinquième des exposants, le secteur horloger se porte comme un charme Et Jean-Daniel Pasche, président de la Fédération de l'industrie horlogère (FH), se dit très confiant pour l'avenir, parce que les fabricants helvétiques savent innover.

«Le dynamisme de notre industrie horlogère est visible, explique-t-il à swissinfo. J'en veux pour preuve le nombre de brevets déposés l'année dernière. C'est un signe de créativité».

Un enthousiasme que partage Jacques Duchêne, président du comité des exposants. Lors de la conférence de presse de lever de rideau mercredi à Bâle, il a rappelé que les marques suisses «n'avaient jamais aussi bien marché», particulièrement les plus prestigieuses.

Selon lui, une des clés de ce succès est la fascination, jamais démentie, des acheteurs pour les produits exclusifs.

«Les marques de luxe dopent les résultats du secteur, se réjouit Jacques Duchêne. Nous estimons qu'elles contribuent pour près de 80% à la valeur des exportations, ce qui est remarquable».

Gare à l'euphorie

Mais tandis que d'aucuns se frottent les mains face à la hausse constante du nombre d'acheteurs potentiels dans des pays comme la Chine, l'Inde ou la Russie, Jacques Duchêne lance un avertissement.

«Notre industrie peut à tout moment devenir vulnérable, rappelle-t-il. Après tout, nous exportons 95% de notre production, ce qui nous rend totalement dépendants de l'environnement international».

Ainsi, personne n'est à l'abri des crises, ni des catastrophes naturelles et l'industrie horlogère doit toujours rester «vigilante» et se préparer à toute éventualité, estime Jacques Duchêne.

Le fléau des contrefaçons

Le patron des exposants de Baselworld a également tenu a rappeler à quel point l'industrie des contrefaçons était nuisible à l'horlogerie de marques.

Le problème n'est pas nouveau et la FH dispose d'un programme de lutte permanente contre ce qu'elle tient pour «un grand danger».

«Je dirais que le développement d'Internet n'a fait qu'aggraver les choses, parce qu'il est devenu bien plus facile aujourd'hui d'acheter une fausse montre», note Jean-Daniel Pasche

Selon Jacques Duchêne, les contrefaçons font perdre pas loin de 800 millions de francs par année à l'industrie horlogère suisses. Et le temps où les imitations n'étaient qu'une vulgaire 'camelote' est révolu.

«L'habileté technique des contrefacteurs a considérablement augmenté, constate Jacques Duchêne. Nous avons désormais affaire à des produits de plus en plus difficiles à détecter. Seuls les experts peuvent faire la différence».

Criminel

La FH et son président ne mâchent pas leurs mots envers ceux qui achètent des contrefaçons, produites le plus souvent en Extrême-Orient.

«Non seulement ils font du tort à l'industrie suisse et à l'emploi en Suisse, mais ils soutiennent des organisations criminelles étrangères, qui exploitent des femmes et des enfants dans leurs ateliers», clame Jean-Daniel Pasche.

«Les acheteurs doivent savoir que ces organisations ne paient ni impôts ni cotisations sociales et ne participent donc pas au développement de leurs pays», ajoute le président de la FH.

swissinfo, Robert Brookes
(Traduction et adaptation de l'anglais: Marc-André Miserez)

Faits

Baselworld (du 12 au 19 avril) est la plus grande foire commerciale de Suisse. 2109 exposants de 45 pays et plus de 90'000 visiteurs attendus.
Les marques suisses occupent 45,9% des surfaces de l'exposition et représentent 20% des exposants (422). Viennent ensuite les marques italiennes, allemandes et françaises.
17,2% des exposants viennent de Hong Kong.
L'année dernière, 2529 journalistes de 70 pays ont été accrédités à Baselworld, soit 7% de plus qu'en 2005.
En parallèle à l'exposition bâloise se tient à Genève le Salon International de la Haute Horlogerie, du 16 au 21 avril.

Fin de l'infobox

De record en record

Après 2005, l'industrie horlogère suisse a connu en 2006 un nouvel exercice record.

Elle a exporté des produits pour une valeur de 13,7 milliards de francs, soit une progression de 10,9% par rapport à 2005.

Sur le seul mois de décembre, les exportations ont augmenté de 3,3% totalisant une valeur de 1,259 milliard de francs.

Fin de l'infobox

Le coût humain des joyaux

Des organisations non-gouvernementales, parmi lesquelles Solifonds, le Fonds de solidarité pour les luttes de libération sociale dans le tiers monde, dénoncent le fait que certains des joyaux qui brillent sur les étalages de Baselworld tuent les travailleurs chinois qui les taillent.

Selon elles, ces hommes et ces femmes meurent de silicose, une maladie pulmonaire incurable causées par l'inhalation de poussières contenant de la silice cristalline libre. Un mal qui continue à progresser même après la fin de l'exposition.

Les ONG demandent à Baselworld de mettre hors-la-loi les entreprises coupables et de s'engager à faire respecter les règlementations internationales sur le travail.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×