Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ce matin, un lapin...

Le lapin en chocolat a petit à petit remplacé le lapin porteur des oeufs de Pâques.

(Keystone)

La star des fêtes de Pâques 2004 reste sans conteste le lapin en chocolat.

Avec des pièces pesant 200 grammes en moyenne, le volume de chocolat produit en Suisse à cette occasion est stable (plus de 4400 tonnes).

La production de chocolat en vue des fêtes de Pâques 2004 est comparable à celle de l'an passé chez les grands distributeurs helvétiques.

Elle s'élève ainsi à 2000 tonnes environ pour Migros, indique son porte-parole Urs Peter Naef, contacté par l'Agence Télégraphique Suisse (ats).

Le distributeur propose 6 millions de lapins, poules et autres canards chocolatés. Dans l'éventail des 139 articles, on trouve 58 lapins différents. Et parmi les nouveautés 2004, le lapin bio Max Havelaar (commerce équitable).

Chez Coop, plus de 3 millions d'animaux en chocolat remplissent les étalages depuis le début du mois de mars. Les oeufs fourrés et autres petits produits sont même vendus en février déjà.

Peu d’excentricité

«Les lapins conventionnels sont toujours les plus appréciés, même si le chocolat de Pâques se décline sous diverses formes animales aujourd'hui», explique le porte-parole de Coop.

Karl Weisskopf observe néanmoins une tendance à colorer de plus en plus les produits en chocolat.

Nestlé Suisse confirme que le consommateur de Pâques est très traditionnel. Les articles préférés sont toujours les lapins, les gros oeufs aux pralinés et les petits oeufs fourrés.

Selon son porte-parole Philippe Oertlé, «les nouveautés peinent à s'imposer et disparaissent en général assez rapidement du marché.»

Période faste

La stabilité caractérise l'ampleur des ventes de chocolat à cette période. Elles représentent presque 10% du chiffre d'affaires annuel de Migros dans le chocolat.

Cela dit, les fêtes de Noël génèrent des ventes plus importantes encore, relève-t-on chez Nestlé.

Les artisans du chocolat posent un constat identique. Pierre Walder, maître chocolatier à Neuchâtel, indique une proportion annuelle des ventes de 10% pour Pâques, contre 20% pour Noël.

Son souci principal porte sur la qualité des produits en chocolat. A cet effet, il repousse le plus possible leur mise en vente.

Difficile pourtant de résister à la pression du marché. Les grands distributeurs, eux, avancent toujours plus la date du début des ventes de Pâques. Ainsi, les rayons débordent de chocolat un peu plus tôt chaque année, jusqu'à deux mois avant le week-end pascal.

swissinfo et les agences

Faits

Migros a produit 2000 tonnes de chocolat pour Pâques.
Le distributeur propose 6 millions de lapins et autres animaux.
Les ventes de Pâques représentent 10% du chiffre d'affaires annuel de chocolat.
Elles débutent chaque année un peu plus tôt, jusqu’à deux mois avant le week-end pascal.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse