Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Conseil d'Etat neuchâtelois: la droite élue au premier tour

La droite est la grande gagnante de ces élections au Conseil d'Etat.

(Keystone)

La droite a remporté dimanche dès le premier tour l'élection au Conseil d'Etat neuchâtelois. Les candidats sortants Pierre Hirschy (libéral) et Thierry Béguin (radical), ainsi que la néophyte libérale Sylvie Perrinjaquet, ont été élus dès le premier tour.

Selon les résultats définitifs, M. Hirschy a remporté l'élection avec 25 157 voix. Il devance M. Béguin qui obtient 24 135 voix et Sylvie Perrinjaquet, qui recueille 22 443 voix. La gauche a totalement échoué dans sa tentative de provoquer un ballottage général, ou au moins partiel, au premier tour.

La droite libérale-radicale subit une légère érosion par rapport à 1997, mais elle reste majoritaire au gouvernement. La participation s'est élevée à 44,2 %, contre 37,7 % en 1997. L'introduction du vote par correspondance ramène ainsi Neuchâtel dans la moyenne suisse pour la participation à des élections cantonales.

Aucun des sept candidats de gauche n'a obtenu la majorité absolue de 22 225 voix. Avec respectivement 16 791 et 16 411 voix, les socialistes Bernard Soguel et Monika Dusong devraient être élus tacitement. Meilleur des quatre candidats des petits partis, le syndicaliste indépendant André Babey récolte 8002 voix.

La libérale Sylvie Perrinjaquet reprendra ainsi le siège laissé vacant avec le départ de Jean Guinand. De son côté, Bernard Soguel remplacera Francis Matthey au gouvernement. Le libéral Pierre Hirschy renouvelle son mandat après neuf années au Conseil d'Etat. Monika Dusong et Thierry Béguin entameront leur deuxième mandat.

La droite présentait une liste unique comportant les noms de deux libéraux et un radical. Cette tactique s'est avérée payante face à la gauche, qui alignait sept candidats dans l'espoir de provoquer un ballottage.

Les socialistes et les petits partis de gauche n'étaient pas parvenus à s'entendre pour la constitution d'une liste unique comportant les noms de deux socialistes et d'un troisième candidat. L'incapacité de la gauche de présenter un front uni a compromis ses chances de provoquer un ballottage, qui paraissaient réelles.

Le vainqueur de l'élection Pierre Hirschy a récolté 58,8 % des suffrages exprimés. Le premier socialiste Bernard Soguel en a recueilli 38,4 %.


swissinfo et les agences

×