Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Coup de balai chez Clariant

La suppression des emplois chez Clariant représente de 4 à 6% des effectifs. (photo Clariant)

((Bild: www.clariant.com))

Après deux années de vaches maigres, le groupe chimique Clariant se restructure et prévoit de supprimer jusqu'à 1 700 postes de travail.

Cette décision fait partie d'un paquet de mesures qui comprend aussi l'augmentation du capital propre de l'entreprise.

Après avoir enregistré des pertes de 1,2 milliard de francs en 2001 et de 648 millions de francs en 2002, le groupe chimique bâlois doit assainir ses finances.

En effet, son capital propre a fondu à 914 millions de francs alors que son endettement net se monte à 3,476 milliards de francs. Au terme de l'exercice 2002, Clariant a dû renoncer à verser un dividende à ses actionnaires.

Un paquet de mesures

Le conseil d'administration a donc pris un paquet de mesures pour remettre l'entreprise sur les rails, fortement ébranlée par l'acquisition en l'an 2000 de la société chimique britannique BTP.

Les emplois qui seront supprimés représentent 4% à 6% d'un effectif de 28 000 collaborateurs dans le monde. On ne connaît pas encore dans quels délais ce plan de restructuration sera appliqué. On ne connaît pas non plus le nombre de postes qui seront supprimés en Suisse. Les réductions seront linéaires, affirme Patrick Kaiser, porte-parole du groupe helvétique. Des licenciements ne sont pas exclus.

La direction de l'entreprise s'est séparée de trois de ses membres: François Dennefeld, Günther Hencken et Reinhart Meyer. Une retraite anticipée leur a été accordée. On ne connaît pas encore les noms de leurs successeurs.

Le groupe chimique bâlois va également se séparer des affaires qui ne font pas partie de ses activités principales. Elles représentent environ 7% de son chiffre d'affaires qui a atteint 9,333 milliards de francs en 2002 (en baisse de 3%).

Grâce à la mise en place de centres logistiques en Europe, les coûts administratifs, de logistique et de distribution doivent être réduits de 10%. Compte tenu de la situation financière de l'entreprise, les besoins en capitaux frais ne dépassent pas 500 millions de francs.

L'ampleur et les délais requis pour une augmentation de capital ne sont pas encore fixés. Alors que l'année 2003 s'annonce d'ores et déjà difficile, le groupe tentera de générer «du cash» et de ramener sa dette en dessous de 2,5 milliards de francs.

swissinfo et les agences

En bref

- Le capital propre de Clariant n'atteint que 914 millions de francs pour un endettement net de 3,476 milliards.

- Le groupe chimique bâlois emploie 28 000 personnes dans le monde et s'apprête à supprimer 1700 postes de travail.

- Il envisage un recentrage sur ses métiers de base et la vente des autres divisions du groupe.

- Une augmentation de capital est probable. Le groupe espère lever 600 millions de francs lors de l'opération qui n'est pas encore agendée.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.