Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Coup de frein à la hausse des primes maladie

En 2005, les primes de l'assurance maladie augmenteront de 3,7% en moyenne pour les adultes.

(Keystone Archive)

En 2005, les primes de l'assurance maladie augmenteront en moyenne de 3,7%, soit moins fortement que les deux dernières années.

Ce coup de frein à la hausse est dû, entre autres, à une meilleure situation financière des caisses maladie.

En 2005, la hausse moyenne des primes s'élèvera à 3,7% pour les adultes. Pour les jeunes, la facture sera plus salée avec une hausse moyenne de 5,5%.

En revanche, les primes pour les enfants restent stables avec 0,2% de hausse moyenne, selon les chiffres publiés mardi par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Ces chiffres correspondent à des moyennes suisses. Car de fortes différences existent selon les cantons, les caisses maladie, les modèles d'assurance ou les franchises choisies.

Genève, canton le plus cher

Pour les adultes, la plus forte augmentation est signalée à Saint-Gall (5,3%)et la plus faible (2,3%) à Zurich.

Genève reste le canton le plus cher avec une prime moyenne de 410,85 francs, en hausse de 3,2%. Depuis 1995, les primes ont augmenté de 85% environ, selon les estimations.

Conséquence inévitable, de plus en plus d'assurés n'arrivent plus à payer leurs cotisations. Tout comme dans le reste du pays d'ailleurs, d'autant plus que l'assurance est obligatoire pour tout le monde.

Dans le canton de Genève, l'Etat a ainsi dû venir en aide à 7100 citoyens en 2003. Et ils devraient être plus nombreux encore cette année. A fin août, ils étaient déjà près de 6500.

Au niveau national, si l'on en croît santésuisse, 30 à 40% des assurés ont recours à l’aide des pouvoirs publics pour payer leurs primes.

Pour justifier cette nouvelle hausse, l’organisation faîtière des assureurs rappelle que les coûts de l’assurance maladie de base ont augmenté de 24% entre 1999 et 2003.

Et santésuisse de prédire une nouvelle augmentation des coûts de la santé de 5% en 2005.

Les assureurs se portent mieux

Cela dit, la progression des primes maladie a pu être freinée notamment grâce à la meilleure situation financière des caisses maladie.

«Nous avons pu renflouer nos réserves en partie grâce aux précédentes hausses des primes», précise à swissinfo Peter Marbert, porte-parole de santésuisse.

De son côté, dans un entretien publié dans le quotidien bernois Der Bund, le ministre de l'Intérieur attribue notamment ce ralentissement de la hausse à une nouvelle répartition de la charge des primes.

Pour le conseiller fédéral Pascal Couchepin, l'augmentation de la franchise minimale, de 230 à 300 francs, a eu un effet modérateur sur la consommation.

Toujours selon lui, la nouvelle politique, qui va porter de 600 à 700 francs la quote-part à charge de l'assuré, fait que les gens commencent à se préoccuper des coûts.

Hausse de la franchise maximale

A noter encore que, l'année prochaine, le système des franchises à option va encore subir des modifications. Les seuils actuels seront remplacés. Et la franchise maximale sera portée à 2500 francs.

La franchise minimale obligatoire pour les adultes reste fixée à 300 francs. Mais les seuils à option actuels (400, 600, 1200 et 1500 francs) disparaîtront au profit de franchises de 500, 1000, 1500, 2000 ou 2500 francs.

Par ailleurs, les caisses maladies ne seront plus tenues d'offrir toutes les franchises. Elles pourront par exemple prévoir des seuils différents pour les jeunes adultes (18-25 ans) et les autres adultes pour autant qu'elles les appliquent sur l'ensemble d'un canton.

Selon l'OFSP, les conséquences financières de ces nouveautés restent difficiles à évaluer tant que l'on ne sait pas quelles franchises seront proposées et lesquelles seront choisies.

Révision de la loi

D’autres changements vont également intervenir dans le cadre de la révision de la Loi sur l’assurance maladie (Lamal). Après l’échec de la 2e révision devant le peuple en décembre 2003, le gouvernement procède désormais point par point.

La semaine dernière, le Conseil des Etats (Chambre des cantons) a ainsi décidé de faire passer de 10 à 20% la participation des assurés adultes aux coûts qui dépassent la franchise. Le dossier doit encore passer devant le Conseil national (Chambre du peuple).

Réactions

L'Organisation suisse des patients réagit avec scepticisme à l'annonce de l'augmentation des primes pour 2005. Selon l'OSP, reporter la hausse des coûts de la santé sur les patients n'est pas une solution.

Pour le parti démocrate chrétien, même si la hausse a pu être freinée, elle reste trop élevée. Le PDC estime que les mesures prises jusqu'ici n'ont pas été suivies d'effets sur les coûts.

Pour sa part, le parti radical (PRD) souligne l'aspect positif: le ralentissement de la hausse des primes.

swissinfo et les agences

Faits

Hausses moyenne de primes d’assurance maladie:
3,7 % en 2005
4,3 % en 2004
9,6 % en 2003

52% des Suisses ont de la peine à payer leurs primes

Fin de l'infobox

En bref

- Les caisses maladie doivent annoncer les nouvelles primes aux assurés jusqu'au 31 octobre.

- S'il veut changer de caisse, l'assuré a jusqu'au 30 novembre pour résilier son contrat.

- Pour économiser, l’OFSP suggère de changer de caisse, d’opter pour une franchise plus haute ou de choisir un modèle spécial d'assurance maladie.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.