Navigation

Fenêtre n°13: canton de Berne

Sirens of Lesbos

Les superlatifs ne manquent pas pour décrire la musique des Bernois de Sirens of Lesbos, nouveaux venus sur la scène musicale suisse – et internationale.

Ce contenu a été publié le 13 décembre 2020 - 00:00

«La bande originale d’un rêve», selon radio GRRIF. Ou encore: «un irrésistible melting pot de sons», peut-on lire sur Spotify. Pourtant, nouveaux, ils ne le sont pas tant que ça. Leur histoire remonte à 2013 déjà, lorsque, par défi, les Sirens of Lesbos décident de composer un hit pour Ibiza. Et ils y parviennent!

Long Days, Hot Nights est alors diffusé sur la radio anglaise BBC, lançant immédiatement le groupe sur la scène internationale. S’ensuivent plusieurs succès principalement destinés aux clubs, mais la direction qu’il a prise ne satisfait plus ses membres.

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un résumé de l'actu et échangez entre vous et avec nous sur notre forum.
👉 AndroidLien externe
👉 iPhoneLien externe

End of insertion

En 2018, ils sortent We’ll be fine, qui oriente leur carrière sur une voie plus «nu-soul» et multiculturelle. Une musique qui leur ressemble forcément plus, car les Sirens of Lesbos sont d’origine tchèque, soudanaise, érythréenne et anglaise.

Pour autant, ils ne se réclament pas de la mouvance «world music». Ils se servent d’éléments et d’instruments que l’on retrouve dans les musiques avec lesquelles ils ont grandi, «mais nous essayons de les intégrer de manière moderne et de façon à ce qu’ils nous correspondent», disait récemment la chanteuse Jasmina sur France24Lien externe.

Pour vous faire une idée de ce que peut être la «nu-soul» et le son des Sirens of Lesbos, écoutez Cobra, un extrait de leur nouvel album SOL:

Contenu externe

L'art dans tous ses états

Cette année, SWI swissinfo.ch a décidé de consacrer son calendrier de l’Avent au monde de la culture – et plus particulièrement de la culture suisse. Concerts annulés, musées fermés, représentations interdites… la crise du coronavirus a durement touché les artistes, tous domaines confondus.

Afin de les soutenir à notre manière et de vous permettre de découvrir leurs univers aussi magiques que variés, nous vous invitons à ouvrir quotidiennement une nouvelle fenêtre, qui dévoilera chaque jour une personnalité. Suivez-nous au gré du mois de décembre et rencontrez ici une rappeuse du Valais, là un danseur de Bâle, ici une écrivaine de Thurgovie, là un trompettiste de Fribourg…

End of insertion


Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.