Navigation

Fenêtre n°3: canton de Lucerne

Dragan Tasic

Fredy Studer, ou comment un autodidacte est devenu l’un des plus grands batteurs de sa génération.

Ce contenu a été publié le 03 décembre 2020 - 00:00

«Le Suisse Fredy Studer est sans aucun doute l'un des batteurs les plus innovants d'Europe», écrit la revue spécialisée allemande «Drums & Percussion». Né en 1948 à Lucerne, où il vit toujours, Fredy Studer a commencé la batterie de manière autodidacte à 16 ans, après avoir joué du tambour de Bâle pendant quatre ans.

Son spectre musical va de la marche à la dance music, en passant par le rock, le blues, le free jazz et l’improvisation. Autant dire qu’il est impossible de mettre Fredy StuderLien externe dans une case et que, bien que reconnu par ses pairs comme étant une pointure internationale, il ne fait pas dans le «mainstream». C’est sans doute la raison pour laquelle il est inconnu du grand public.

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un résumé de l'actu et échangez entre vous et avec nous sur notre forum.
👉 AndroidLien externe
👉 iPhoneLien externe

End of insertion

En 45 ans de carrière, le percussionniste a pourtant joué dans les groupes les plus divers et participé à une infinité de projets. Il a bien sûr enregistré des disques, notamment avec son groupe OMLien externe, et donné pléthore de concerts, mais il a aussi composé de la musique pour des spectacles de danse ou encore des films, ceci en Europe, en Afrique, au Japon, en Amérique du sud, aux Caraïbes, à Taïwan, en Inde, en Russie, au Canada et aux USA.

En 2018, à l’occasion de la sortie du coffret «Now’s the time» en hommage à sa carrière, le journal allemand Die Zeit décrit son travail comme une «percussion solo d’un raffinement mélodique et d’un équilibre sans pareil».

La septantaine passée, Fredy Studer avoue volontiers que si, dans ses jeunes années, ses sources d’inspiration étaient Mitch Mitchell (batteurLien externe de Jimi Hendrix), Tony Williams (batteurLien externe de jazz) ou Paul Lovens (percussionnisteLien externe de jazz allemand), ce sont aujourd’hui plutôt «la vie, le vent, le soleil, les gens inspirants et le bon vin». 

Voici l’une de ses performances live:

Contenu externe

L'art dans tous ses états

Cette année, SWI swissinfo.ch a décidé de consacrer son calendrier de l’Avent au monde de la culture – et plus particulièrement de la culture suisse. Concerts annulés, musées fermés, représentations interdites… la crise du coronavirus a durement touché les artistes, tous domaines confondus.

Afin de les soutenir à notre manière et de vous permettre de découvrir leurs univers aussi magiques que variés, nous vous invitons à ouvrir quotidiennement une nouvelle fenêtre, qui dévoilera chaque jour une personnalité. Suivez-nous au gré du mois de décembre et rencontrez ici une rappeuse du Valais, là un danseur de Bâle, ici une écrivaine de Thurgovie, là un trompettiste de Fribourg…

End of insertion


Partager cet article