Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Dans un camp de réfugiés Idomeni, entre désespoir et solidarité

Evacué en seulement trois jours, le camp de réfugiés d’Idomeni est devenu l’un des symboles de la crise migratoire européenne, mais également de la solidarité croissante au sein de la société civile. Des milliers de personnes, en particulier des jeunes, se sont rendus à la frontière gréco-macédonienne pour apporter leur contribution. Parmi eux, un groupe de jeunes Tessinois, qui a accompagné les réfugiés les jours précédant l’expulsion.

«Les conditions de vie dans le camp d’Idomeni étaient épouvantables: les réfugiés dormaient dans des wagons ou des tentes placées sur les rails ou sur la pelouse adjacente. Il suffisait d’une simple averse pour que tout soit inondé», raconte le réalisateur et photographe Ricardo Torres, qui avec un groupe de six Tessinois s’est rendu en Grèce avant et après l’évacuation. Leur objectif? Apporter de l’aide aux réfugiés et voir de leurs propres yeux cette tragédie humanitaire.

Emmené par Lisa Bosia, une parlementaire tessinoise active dans l’aide aux réfugiés, le groupe a récolté 20'000 francs en deux semaines. De l’argent utilisé sur place pour acheter du bois, du charbon, de l’eau, des vêtements, des médicaments et soutenir les petites organisations non gouvernementales (ONG).

L’expulsion était annoncée depuis un certain temps déjà, mais les réfugiés – près de 8000 au total – ont espéré jusqu’au bout une réouverture de la frontière afin de poursuivre leur voyage vers le nord. Lors de l’évacuation, la police grecque a transféré près de 4000 migrants dans des camps gouvernementaux. On estime que l’autre moitié a fui ou s’est cachée près de la frontière en attendant que les choses se calment.

Les images prises par Ricardo Torres dépeignent la vie quotidienne des réfugiés à Idomeni et dans deux autres camps voisins de la frontière macédonienne: Eko, où vivent 2500 réfugiés, et Hara (1500).

(Images: Ricardo Torres, texte: Stefania Summermatter, traduction: Samuel Jaberg) 

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.