De l'argent pour adoucir les effets des restructurations des ex-régies

swissinfo.ch

Le Conseil fédéral veut allouer davantage d'argent aux régions périphériques touchées par les restructurations des trois anciennes régies fédérales. Selon un 1er bilan, l'aide de 80 millions déjà accordée a en effet eu des résultats positifs.

Ce contenu a été publié le 11 septembre 2001 - 15:16

Les restructurations de La Poste, des CFF et de Swisscom ont durement touché les régions périphériques. Sur proposition du gouvernement, le Parlement avait donc accepté le programme des «mesures d'accompagnement de la politique régionale», qui alloue un financement de 80 millions pour les années 2001 à 2004.

Cette aide est placée sous la direction du Secrétariat général du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication et du Secrétariat d'Etat à l'économie (seco).

«Watch Valley» le long de la chaîne du Jura.

Quant à la mise en œuvre des mesures relevant de la politique régionale et de la politique du tourisme, elle est placée sous la responsabilité du Groupe 80, qui regroupe des représentants des onze cantons touchés par les restructurations.

Mardi à Berne, les différents ont tiré un bilan intermédiaire «positif» de cette aide. Les contributions de la Confédération ont notamment permis l'extension des activités du Technopôle de Sierre. Côté projets, citons la coopération touristique «Watch Valley» le long de la chaîne du Jura.

Les trois anciennes régies ont également mis des projets sur pied dans le cadre de cette aide. La Poste est par exemple en train de réaliser un centre de vente directe Postfinance implanté à Delémont et à Bienne.

Les différents projets d'aide aux régions périphériques sont soumis au Groupe 80 qui décide s'ils doivent être acceptés, modifiés ou refusés.

A ce jour, 45 projets lui ont été remis. Le Groupe 80 a recommandé d'en accepter 20 qui représentent un financement de plus de 10,5 millions de francs, soit pratiquement les 14% de la somme à disposition.

Rallonge

Vu ce bilan intermédiaire, le Conseil fédéral a donc décidé le 5 septembre dernier de proposer au Parlement une augmentation des crédits affectés aux projets de coopération touristique, interentreprises et interrégionales pour les années 2003 et 2004.

Onze cantons bénéficient de cette aide. Ils sont répartis dans les zones montagneuses. Il s'agit notamment, du côté des Latins, du Tessin, du Valais, de Fribourg, de Vaud, de Neuchâtel et du Jura.

Olivier Pauchard, Palais fédéral

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article