Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Del Maître part à l'assaut du marché européen

Del Maître a trouvé de nouveaux bouchés grâce aux accords bilatéraux conclus avec l’Union européenne.

(Keystone)

Spécialisée dans la production de préparations à base de viande, Del Maître, une société du groupe suisse Laiteries Réunies, vient de recevoir la certification européenne à l'exportation. Une première en Suisse Romande. L'entreprise compte commercialiser ses produits notamment en France et en Angleterre.

Orchestre folklorique et drapeau européen faisaient bon ménage jeudi à Satigny, dans la campagne genevoise. Après deux ans de mise aux normes, l'entreprise Del Maître, qui appartient au groupe agro-alimentaire Laiteries Réunies, fêtait l'obtention du certificat européen pour l'exportation et l'extension de son usine. C'est le premier producteur romand de produits carnés transformés à obtenir cet agrément.

La société est active dans le secteur de la charcuterie et de la découpe de viande fraîche. Son produit phare est le jambon cuit haut de gamme sans polyphosphates. Del Maître occupe 215 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 66 millions de francs.

Ses principaux clients sont les grands distributeurs comme Coop et Migros, mais aussi des petits détaillants, des traiteurs et des restaurants de prestige. Del Maître traite 30 tonnes de viandes fraîche par semaine, principalement du porc et du boeuf.

L'agrément européen va lui permettre de développer ses activités au-delà des frontières helvétiques. D'ailleurs l'entreprise vient d'investir 7 millions de francs pour augmenter d'un tiers sa capacité de production. Désormais son site occupe 6000 m2.

"Nous pensons réaliser rapidement 10% de notre chiffre d'affaires grâce à l'exportation", estime Heinz Maier, directeur de Del Maître. Des négociations sont en cours pour commercialiser de la charcuterie chez Migros France, mais également auprès du géant français Carrefour et dans des supermarchés en Angleterre.

Ces nouveaux débouchés sont devenus possibles grâce aux accords bilatéraux conclus avec l'Union européenne. Dès qu'ils seront ratifiés, les entreprises helvétiques auront une carte à jouer dans ce vaste marché.

Reste à savoir comment l'entreprise genevoise pourra être compétitive face aux prix français. Chez nos voisins, le jambon est vendu entre 10 et 25% moins cher qu'en Suisse. "Nous pourrons importer de la viande fraîche de France pour la transformer puis la réexporter", explique Pierre Lespagne, responsable du marketing.

Del Maître compte aussi sur la réputation de qualité dont bénéficient les produits suisses à l'étranger. La société garantit la traçabilité totale d'un lot. De l'étable à la table, elle peut déterminer précisément le cheminement d'une préparation de viande.

Luigino Canal

×