Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Des lacunes dans l'intégration des étrangers

Christoph Blocher entouré d'Edouard Gnesa (à gauche) et du maire de Bienne Hans Stoekli.

(Keystone)

Confédération, cantons et communes doivent s'allier pour améliorer l'intégration des étrangers et affronter les problèmes liés à l'immigration.

C'est la conclusion d’une conférence nationale sur l’intégration des étrangers tenue à Bienne en présence de Christoph Blocher.

Connu pour ces points de vue tranchés sur les étrangers, le ministre suisse de la justice est allé dans le même sens que les autres participants de cette réunion organisée par la Conférence tripartite sur les agglomérations (CTA) qui s’est tenue jeudi à Bienne.

Christoph Blocher a d’abord répété le credo que son parti de la droite dure (UDC) martèle depuis des années. «Un nombre relativement élevé d'étrangers vivent illégalement en Suisse. Par ailleurs, une grande partie des requérants d'asile ne sont pas en mesure de fournir des motifs justifiant une demande d'asile», a souligné le chef du Département fédéral de justice et police (DFJP).

Verdict du ministre: «La question de l'intégration ne les concerne guère puisqu'ils doivent quitter notre pays et non s'intégrer.»

Mauvaise intégration

Pour les étrangers qui résident légalement dans le pays et qui entendent y demeurer, Christoph Blocher considère par contre que «l'intégration n'est pas satisfaisante».

Le ministre en veut pour preuve un taux de chômage des migrants «excessivement élevé», en particulier chez les jeunes, ainsi qu'un taux de criminalité des jeunes étrangers deux fois plus élevé que celui des Suisses du même âge.

En outre, la proportion d'écoliers étrangers ne trouvant pas de place d'apprentissage au terme de la scolarité obligatoire est plus grande que celle des écoliers suisses.

Deuxième verdict de Christophe Blocher: «Cette disparité entre immigrés et Suisses pourrait s'expliquer par un déficit en matière d'intégration.»

Christoph Blocher a donc salué cette première conférence qui doit permettre de constater les besoins en matière d'intégration et d'élaborer des solutions communes à la Confédération, aux cantons et aux villes.

Cela dit, le ministre de la justice a tempéré l'importance de ces problèmes en soulignant que «malgré un nombre important d'étrangers en Suisse, nous n'observons pas de fortes tensions donnant lieu à des actes racistes ou à des émeutes.»

Une forte contribution

De son côté, le président de la CTA a invoqué l’importance historique des immigrés. «Près d'un quart de la population actuelle est composée d'étrangers ayant immigré en Suisse dès 1945 ou de leurs descendants», a rappelé Werner Luginbühl.

Sans cette immigration, la population suisse compterait aujourd'hui un peu plus de cinq millions d'habitants, au lieu de sept millions, selon le conseiller d'Etat bernois.

Et Werner Luginbühl de conclure: «La main d'œuvre étrangère fournit environ un quart du volume total de travail et presque un mariage sur trois est conclu en Suisse entre deux nationalités. La présence des étrangers constitue donc un élément essentiel de la société suisse.»

swissinfo et les agences

Faits

La Conférence tripartite sur les agglomérations (CTA) a été fondée en février 2001.
Cette institution veut encourager la collaboration entre la Confédération, les cantons et les communes.
Elle veut également développer une politique commune des agglomérations.
Son secrétariat général est confié à la Conférence des gouvernements cantonaux.

Fin de l'infobox

En bref

- La Suisse compte 1,5 million d’étrangers sur 7,4 millions d’habitants.

- Près de 85% des étrangers vivent en milieu urbain.

- Ils représentent 44% de la population à Genève, 36% à Lausanne et 30% à Bâle.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.