Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Deux trains se télescopent à l'est de la Suisse

Les causes de l'accident ne sont pas connues...

(Keystone)

Collision latérale entre deux convois de passagers vendredi soir dans la banlieue zurichoise. Le bilan fait état d’un mort et de 32 blessés.

L’accident s’est produit aux abords immédiats de la gare d’Oerlikon, important nœud ferroviaire à l’est du pays.

La collision entre les deux trains est survenue vendredi vers 17h40.
Selon Hans Mundwiler, du corps des sapeurs-pompiers, une femme âgée de 40 à 50 ans a été retirée sans vie du convoi.

Trente-deux autres personnes ont été blessées. Dont huit sont gravement touchées. Parmi elles, un enfant. Les 24 autres voyageurs atteints souffrent de fractures et de contusions.

La gare a été le théâtre de scènes dramatiques. Des gens gisaient sur le quai alors que d'autres étaient coincés dans les carcasses des trains.

Nœud ferroviaire

Toutes les victimes ont été transportées dans des hôpitaux de la région. La plupart d'entre elles ont dû être dégagées par les pompiers et les secouristes.

Deux hélicoptères de la Rega ont été dépêchés sur les lieux, ainsi que 140 pompiers, 70 secouristes et 25 véhicules. Les travaux de secours et de déblaiement n'ont pas cessé de toute la soirée et devaient se poursuivre dans la nuit.

La gare de Zurich-Oerlikon, noeud ferroviaire très important dans la région, a pour sa part été fermée.

Des retards importants et des déviations ont été provoqués dans le
trafic ferroviaire de toute la zone.

Forte fréquentation

Film de l’accident. Le train régional allant de Zurich à Constance (Allemagne) a heurté latéralement le direct Schaffhouse-Zurich qui entrait en gare.

Le direct percuté a été fortement endommagé. Une des voitures s'est renversée et la dernière a déraillé. La victime et les 32 blessés, parmi lesquels un des deux mécaniciens, se trouvaient dans la dernière voiture.

Ce wagon s'étant arrêté sur un pont, les secours ont été difficiles. Une échelle pivotante a dû être utilisée.

Selon Christian Krauchi, porte-parole des Chemins de fer fédéraux (CFF), le train arrivant de Schaffhouse transportait de nombreux
voyageurs car il circulait à une heure de forte fréquentation.

Simulation récente

Pompiers, sanitaires et policiers avaient effectué à cet endroit un important exercice il y a un an. Selon le chef des opérations médicales, Meirad Lienert, c'est précisément le scénario qui avait été simulé qui est devenu réalité vendredi soir.

Les causes de l’accident de ne sont pas connues. Selon plusieurs témoins oculaires interrogés par la TV alémanique, le train régional n'aurait pas observé un feu rouge.

Le convoi n'aurait pas non plus fait halte à Oerlikon, comme le prévoit l'horaire. Des allégations que Christian Kräuchi, n'a pas voulu commenter.

swissinfo et les agences

Deux Hotline sont à disposition pour les personnes cherchant des renseignements à propos de proches. Celle la police zurichoise (01/216 71 11), et celle des CFF (051/222 42 13/14/15/16).


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.