Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Double défaite électorale pour les nationalistes de l'UDC

(Keystone)

Les jeux sont faits à Zurich comme à St-Gall. Respectivement président et vice-président de l'UDC, Ueli Maurer et Toni Brunner ratent leur entrée au Conseil des Etats (Chambre haute).

Ce deuxième tour voit la nette victoire de la Verte libérale Verena Diener à Zurich et la réélection tout aussi nette des deux sortants à St-Gall. Le parlement fédéral est désormais au complet.

A Zurich, Verena Diener bat Ueli Maurer pour l'unique siège encore à repourvoir après l'élection du Radical (droite) Felix Gutzwiller au premier tour. La Verte libérale a récolté 199'594 voix et l'UDC 170'081. La participation a atteint 44,8%.

Verena Diener a bénéficié du soutien de tous les partis, y compris des Socialistes. Pour conserver le siège de l'UDC, Ueli Maurer ne pouvait officiellement compter que sur les Radicaux, toutefois pas unanimes pour appuyer sa candidature.

Surprise

La nouvelle élue n'a pas caché sa surprise d'avoir battu son adversaire aussi nettement. Elle s'attendait à un résultat beaucoup plus serré, a-t-elle déclaré après la proclamation des résultats.

Ueli Maurer a fait part de sa déception. Sa non-élection est un échec personnel et une défaite pour les partis bourgeois du canton, a-t-il déclaré. L'UDC zurichoise a annoncé qu'elle tiendra une assemblée extraordinaire pour discuter de la collaboration avec le Parti radical.

Non élu aux Etats, Ueli Maurer va donc continuer à siéger au National (Chambre basse). Par contre, il quittera la présidence de l'UDC l'année prochaine, comme il l'avait annoncé au lendemain du premier tour.

Conseil des Etats

Le Conseil des Etats est la Chambre haute du Parlement fédéral suisse. Il assure la représentation des cantons au niveau du Parlement. Le ...

Grande coalition

La grande coalition des partis du centre, de la gauche et des Verts a été un succès, estime Verena Diener. Les Socialistes ont retiré la candidature de Chantal Galladé, mieux placée que Verena Diener au premier tour, lorsque la Verte libérale a décidé de rester en lice pour le second.

Le PS a malgré tout appelé à voter pour Verena Diener. L'objectif des Socialistes était d'empêcher à tout prix Ueli Maurer d'entrer aux Etats.

Sortants réélus à St-Gall

A St-Gall, les deux sortants Erika Forster (radicale) et Eugen David (démocrate-chrétien) ont été réélus. Ils ont très nettement battu Toni Brunner, vice-président de l'UDC.

Erika Forster a récolté 84'457 voix et Eugen David 80'484. Toni Brunner n'en a recueilli que 68'667 voix et Thomas Manser (Démocrate suisse, extrême droite) 7940. La participation a atteint 49,4%.

Au premier tour, Toni Brunner avait créé la surprise en terminant en tête devant Eugen David et Erika Forster. Au second tour, tous les partis, y compris le PS, avaient appelé à voter pour le ticket Forster-David.

Arrivée quatrième le 21 octobre, la socialiste Kathrin Hilber, présidente du gouvernement st-gallois, s'était retirée pour favoriser la réélection des deux sortants. Après la proclamation des résultats dimanche, elle a offert un bouquet de fleurs à Eugen David.

«Tous contre l'UDC»

C'était «tous contre l'UDC», a déclaré Toni Brunner après sa défaite qu'il qualifie de «pas totalement surprenante». L'agriculteur de 33 ans n'a pas encore pris de décision quant à une éventuelle candidature à la présidence de l'UDC ou au gouvernement st-gallois, où l'UDC n'est pas représentée.

Eugen David, 62 ans, et Erika Forster, 63 ans, vont vivre leur dernière législature sous la Coupole fédérale. Ils ont déclaré après la proclamation des résultats qu'ils ne se représenteraient pas dans quatre ans.

swissinfo et les agences

Votre avis

Les deux Chambres sont désormais complètes. Fallait-il vraiment passer par la campagne la plus dure jamais vue en Suisse pour élire ce Parlement-là ? Vos commentaires, sur le Blog de swissinfo.

Fin de l'infobox

Les deux Chambres au complet

Composition de l'Assemblée fédérale 2007 (Conseil national et Conseil des Etats réunis). Entre parenthèses, les chiffres de la dernière élection, en 2003

UDC (droite nationaliste) 69 (63)
Parti socialiste 52 (61)
Parti radical (droite) 43 (50)
Parti démocrate-chrétien 46 (43)
Verts 22 (13)
Parti libéral (droite) 4 (4)
Verts libéraux 4 (0)
Parti évangélique 2 (3)
Parti du travail (gauche de la gauche) 1 (2)
Union démocratique fédérale 1 (2)
Lega dei Ticinesi 1 (1)
Parti chrétien-social 1 (1)

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.