Navigation

Christa Markwalder ne sera pas sanctionnée

La violation formelle du secret de la commission commise par la députée bernoise - qui avait transmis des informations à un lobbyiste kazakh - a été jugée de peu d’ampleur. Applaudie par ses pairs, Christa Markwalder était hier visiblement soulagée. L'affaire est classée, du moins, pour la commission de politique extérieure et pour le bureau de la Chambre basse.

Ce contenu a été publié le 02 juin 2015 - 09:13
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 1er juin 2015)
Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.