Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Cablecom va supprimer 260 emplois

Cablecom propose notamment l'internet à haut débit et la télévision par câble.

(Keystone)

Le principal câblo-opérateur de Suisse, qui vient d'être racheté par la société américaine Liberty Global, va supprimer 15% de ses effectifs jusqu'à fin 2006.

La restructuration de Cablecom se traduira par 80 licenciements cette année encore. Les autres suppressions d'emplois seront absorbées par des départs naturels et des retraites anticipées.

«La réorganisation prévue concerne principalement les départements gestion des réseaux, ingénierie et construction de réseaux, les fonctions de support et les cadres supérieurs», annonce Cablecom mardi dans un communiqué.

Plan social

Cette restructuration doit se faire en collaboration avec les représentants du personnel de l'entreprise. Le numéro un des téléréseaux en Suisse a prévu de mettre en place un plan social, une bourse de l'emploi et un «CareCenter», destinés à venir en aide à ceux qui vont perdre leur emploi.

«Dans le cadre du plan social que nous avons élaboré, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour procéder à ces suppressions d'emplois d'une manière socialement supportable en limitant au minimum le nombre de licenciements», assure Rudolf Fischer, directeur de Cablecom.

Le câblo-opérateur souligne qu'il doit s'adapter «à la concurrence âpre du marché des télécommunications» et «aux progrès technologiques». Après le rachat par Liberty Global, l'intégration de Cablecom dans le groupe a par ailleurs permis de «réaliser des synergies entre les divers secteurs».

Lundi, Cablecom avait déjà annoncé le départ avec effet immédiat de son président de direction Bruno Claude. «Il n'y a eu aucun différent entre lui et Liberty Global sur la future stratégie du groupe», selon le porte-parole du câblo-opérateur.

Syndicat choqué

Le Syndicat de la communication dénonce la décision de Cablecom et s'oppose aux licenciements. Il exige «l'ouverture immédiate de pourparlers pour éviter tout licenciement et réduire fortement le nombre de personnes touchées par les restructurations».

Le syndicat condamne également l'attitude de Cablecom qui, «au mépris des règles du partenariat social prévalant en Suisse, n'a pas jugé bon d'ouvrir des négociations avec lui avant de prendre ses décisions de restructuration».

Il se déclare «choqué de constater que les nouveaux propriétaires américains de l'entreprise choisissent une politique de suppression d'emplois au lieu d'investir pour le développement du principal câblo-opérateur de Suisse».

Géant à l'échelle suisse

Le numéro un des téléréseaux en Suisse compte actuellement 1750 employés et fournit à ses clients une offre «triple-play» qui intègre la téléphonie fixe, l'internet à haut débit et la télévision par câble. Cablecom dessert 14 des plus grandes villes du pays.

La société américaine Liberty Global a déboursé récemment quelque 2,8 milliards de francs pour acquérir 100% du capital du câblo-opérateur qui a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 800 millions de francs.

Avec plus de 23,5 millions de foyers desservis, Liberty Global est le principal fournisseur par câble de services de communication large bande (incluant la télévision, le téléphone et l'accès à internet) en dehors des Etats-Unis. En Europe, le groupe est présent dans treize pays.

swissinfo et les agences

Faits

Cablecom compte actuellement 1750 employés.
La restructuration prévoit 260 suppressions d'emplois (15%), dont 80 licenciements.
Le câblo-opérateur est actif dans la téléphonie fixe, l'internet à haut débit et la télévision par câble.
Il dessert 14 des plus grandes villes du pays.
Cablecom vient d'être racheté par la société américaine Liberty Global pour environ 2,8 milliards de francs.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.