Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Conditions de travail L'entreprise Nespresso accusée de déguiser un licenciement collectif

(1)

Les capsules Nespresso sont fabriquées en Suisse avant d’être exportées dans le monde entier. Toutefois, une réorganisation du travail dans les usines de Romont (Fribourg), Orbe et Avenches (Vaud) inquiète le syndicat Unia. Selon lui, une augmentation considérable du travail pourrait pousser des employés à démissionner.

Le syndicat Unia pointe un gros chamboulement dans les lignes de production des trois usines romandes du géant suisse de la capsule de café: le passage de cinq équipes de production à quatre pour une journée de travail de huit heures. 

Des modèles d’organisation que la filiale du groupe Nestlé a planifié sur un mois, dont une semaine avec presque 58 heures de travail. «Il est fort probable qu’une série de démissions adviennent, venant de personnes qui vont avoir beaucoup de peine à assumer ces horaires», explique Noé Pelet, responsable du secteur industrie à Unia Vaud, dans le 19h30 de la RTS.

Pas encore de décision

De son côté, Nespresso indique que, pour le moment, aucune décision n'a encore été prise: «Ces mesures font l'objet d'une discussion directement avec les représentants des salariés des trois usines. Dans le cadre de ce processus de consultation, deux différents modèles d’organisation des équipes ont été soumis aux représentants des employés.»

 

swissinfo.ch avec la RTS/kr (Téléjournal du 8 mai 2018)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.