Navigation

Skiplink navigation

Les immigrés devront payer pour leurs villas au pays

Ce contenu a été publié le 13 décembre 2016 - 08:56

Avec l’échange automatique d’informations bancaires dès 2018, les immigrés installés en Suisse devront déclarer au fisc leur villa en Italie, en Espagne ou au Portugal, souvent construite au prix d’une vie d’efforts. Le réveil sera cruel pour nombre d’entre eux, qui ont tout intérêt à prendre les devants avant que les contrôleurs des impôts ne les rattrapent.

Contenu externe


 


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article