Industrie: Georg Fischer frappé par la crise

Le groupe industriel schaffhousois Georg Fischer a plongé dans les chiffres rouges l'an dernier. Il a accusé une perte de 238 millions de francs, contre un bénéfice de 69 millions un an plus tôt.

Ce contenu a été publié le 02 mars 2010 - 09:34

Le chiffre d'affaires a lui chuté de 35% à 2,91 milliards de francs, a indiqué l'entreprise mardi dans un communiqué. La filiale GF AgieCharmilles, spécialisée dans les machines-outils, a subi le plus fort ralentissement. En septembre dernier, le groupe avait annoncé la suppression de 280 postes sur les sites de cette filiale à Meyrin, Losone (Tessin), Luterbach (Soleure) et Nidau (Berne).

Au total, le groupe avait annoncé dès le mois de mai une restructuration drastique pour faire face au déclin de la demande. Cela s'est traduit par la suppression de 2300 postes, soit 16% des effectifs. Les mesures de réduction des coûts ont été en grande partie mises en oeuvre et seront finalisées d'ici le milieu de l'année, précise le groupe.

Georg Fischer a toutefois constaté une légère amélioration de la demande en fin d'exercice. Le groupe estime donc possible de retrouver les chiffres noirs en 2010 dans le cas où le redressement s'avèrerait durable.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article