Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Industrie chimique La pollution au mercure en Valais serait plus grave que prévu

Selon deux organisations environnementales, les mesures des concentrations de mercure dans les jardins contaminés entre Niedergesteln et Viège, en Valais ne sont pas assez poussées. Les Médecins en faveur de l'environnement (MfE) et le WWF Haut-Valais exigent la création d'un conseil d'experts indépendant.

Selon les défenseurs de l’environnement, qui publient mercredi un communiqué communLien externe, la contamination au mercure n'a pas été sérieusement investiguée. L'entreprise chimique Lonza, à l'origine de la pollution, et le bureau d'étude BMG qu'elle a mandaté n'ont procédé dans les jardins à des analyses que sur un périmètre de 10 mètres sur 10.

En outre, les mesures n'ont été effectuées que jusqu'à une profondeur de 40 centimètres. Or, les investigations réalisées par MfELien externe et le WWFLien externe sur des échantillons de la même surface que Lonza et BMG ont révélé une concentration supérieure. L'Institut Forel de l'Université de Genève a prélevé les échantillons à une profondeur de 60 à 80 centimètres et décelé 57 milligrammes de mercure par kilo de terre, ce qui représente une valeur environ 11 fois supérieure à la valeur légale d'assainissement. 

(Téléjournal de la RTS, 10.09.2014)

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

swissinfo.ch avec RTS

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×