Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L’horlogerie suisse a perdu 4200 emplois

La crise économique a fait maigrir la branche horlogère suisse. Entre septembre 2008 et septembre 2009, elle a perdu 7,9% de ses emplois, retombant à 49'097 travailleurs, soit le niveau de 2007. Les dommages sont toutefois moins graves qu’attendu.

Ce constat plutôt encourageant est celui de la Convention patronale de l'industrie horlogère suisse (CP), qui publie mercredi son recensement annuel du personnel de la branche, arrêté au 30 septembre 2009. Reste que la crise des années 2008 et 2009 a entraîné la destruction de 4200 emplois en douze mois.

Au final, les effectifs sont retombés à peu près à leur niveau de fin septembre 2007 (48'835 travailleurs). Ils demeurent à leur deuxième plus haut niveau depuis 30 ans, relève la CP dans son commentaire. Pour mémoire, le nombre de travailleurs avait atteint son plus bas en 1987 avec 29'809 personnes.

La statistique confirme que Neuchâtel conserve son rang de canton horloger par excellence. Il concentre à lui seul plus de 27% des effectifs et un tiers des entreprises. Derrière Neuchâtel, où l'emploi se concentre dans les Montagnes, figurent dans l'ordre Berne, Genève, le Jura, Vaud et Soleure.

C’est le personnel affecté à la production qui a le plus souffert de cette contraction des effectifs. Il a diminué de 9,8%, alors que le personnel de direction (-4,3%) et d'administration (-0,3%) ont considérablement moins ressenti les effets de la récession.

La CP note encore que plus de 70% des entreprises de la branche comptent moins de 50 collaborateurs, confirmant la prédominance des PME. L'an dernier, l'horlogerie suisse a vu ses exportations reculer de 22,3% à 13,23 milliards de francs. Mais l'heure de la reprise a sonné depuis six mois maintenant.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.