Le marché du travail va encore souffrir en 2010

Malgré des estimations de croissance du PIB revus à la hausse (+ 0,7% au lieu de + 0,4%), le Secrétariat d’Etat à l’Economie (SECO) s’attend à une année 2010 difficile pour l’emploi en Suisse. Le taux de chômage moyen, actuellement de 3,7%, devrait passer à 4,9%.

Ce contenu a été publié le 15 décembre 2009 - 11:36

Les experts de la Confédération se montrent un peu plus optimistes en cette fin d’année 2009. Contrairement à leur estimation de septembre, ils tablent désormais sur un taux de chômage annuel inférieur à 5%. Mais la progression restera néanmoins marquée, puisque le taux de chômage devrait atteindre plus de 5% d’ici la fin 2010, ce qui représente plus de 200'000 chômeurs.

En raison de la faible augmentation du PIB escomptée l'an prochain, le marché du travail restera vraisemblablement «le talon d'Achille du développement économique», écrit le SECO dans son communiqué. Le chômage ne devrait ensuite refluer que «doucement dans le courant de 2011», année pour laquelle le taux moyen devrait encore ressortir à 4,9%, comme en 2010.

Dans ce contexte, les négociations salariales pour 2010 se sont révélées particulièrement difficiles, affirme mardi l’organisation syndicale Travail.Suisse dans un communiqué. Les augmentations de salaire, d’environ 1%, ne permettront pas de compenser les fortes hausses des primes d’assurance maladie et le renchérissement. Au final, le revenu des travailleurs sera égal ou moins important que celui de 2009, estime Travail.Suisse.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article