Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Novartis en difficulté avec un anti-inflammatoire

Mauvaise nouvelle pour un blockbuster potentiel du groupe basé à Bâle.

(Keystone)

Après deux décès, le Prexige du groupe pharmaceutique bâlois est retiré du marché australien sur ordre de l'autorité sanitaire nationale. Ce médicament est vendu dans plus de 50 pays.

Distribué dans l'Union européenne, l'anti-inflammatoire attend son homologation en Suisse. Les Etats-Unis doivent se prononcer cet automne.

L'Australie est le seul pays pour l'heure à procéder au retrait du Prexige, en vente dans le pays depuis 2004. L'autorité nationale de contrôle des médicaments, la Therapeutic Goods Administration (TGA), a indiqué samedi avoir évalué huit cas pour lesquels sa prise a entraîné des détériorations au niveau du foie.

Deux patients sont décédés et deux autres ont dû subir une transplantation. Ces constats ont incité la TGA à décréter le retrait du marché, choix soutenu par la société Novartis Australie elle-même.

«En conséquence de ces cas, nous avons porté la question d'urgence au sein de notre comité de sécurité des médicaments, qui a recommandé le retrait immédiat», explique Rohan Hammet, principal conseiller médical de la TGA.

«La santé des patients est clairement de la première importance», indique pour sa part Nick Kurstjens, responsable scientifique de Novartis en Australie.

Distribué dans plus de 50 pays, le médicament l'est notamment dans l'Union européenne depuis novembre 2006.

En Suisse, le Prexige n'est pas encore disponible. Novartis attend pour l'heure l'homologation du traitement, précise son porte-parole John Gilardi. De même pour les Etats-Unis, où une décision est attendue en septembre. Les problèmes en Australie pourraient toutefois entraîner un refus.

Blockbuster potentiel

Selon Novartis, les cas relevés en Australie portent sur des situations de surdosage, double voire quadruple pour une des personnes concernées, à celle prescrite habituellement pour le Prexige. Le groupe signale qu'aucun décès n'est connu ailleurs. De plus, il réitère sa pleine confiance dans l'efficacité du Prexige.

La multinationale rhénane a réalisé au premier semestre de cette année un chiffre d'affaires de 52 millions de dollars (62,5 millions de francs) avec le Prexige, considéré par les spécialistes comme un blockbuster potentiel, soit un produit susceptible de générer des ventes supérieures à un milliard de dollars.

Pas moins de 60'000 personnes (sur 20 millions d'habitants) prennent du Prexige en Australie. Ce médicament est destiné à lutter contre l'osthéoarthrite. Il peut aussi être utilisé dans le traitement de douleurs après des opérations dentaires, des menstruations douloureuses et des opérations orthopédiques.

Appel à la vigilance

La TGA a également incité les patients utilisateurs à se faire examiner les fonctions du foie. Le Prexige appartient à la même classe de traitement (Coxibe) que le Vioxx produit par le groupe américain Merck, retiré du marché en 2004 parce qu'il accroissait les risques d'accident cardio-vasculaire.

Merck est aujourd'hui visé par plus de 20'000 procédures judiciaires lancées par d'anciens utilisateurs du Vioxx.

swissinfo et les agences

NOVARTIS

Au premier semestre 2007, Novartis a vu son bénéfice augmenter de 14% à 4,19 milliards de dollars.

Le résultat opérationnel du groupe a augmenté de 10% à 4,67 milliards.

Son chiffre d'affaires (activités poursuivies) est en hausse de 15% à 18,53 milliards.

Novartis est un leader mondial dans l'offre de produits destinés à préserver la santé, guérir les malades et améliorer le bien-être.

Plus grande société suisse du secteur de la santé, le groupe emploie quelque 91'000 personnes dans le monde, dont plus de 11'100 en Suisse.

Fin de l'infobox

Contre l'arthrose

Le Prexige est indiqué pour le traitement de courte et de longue durée des signes et des symptômes de l'arthrose du genou chez l'adulte. Il a un effet anti-inflammatoire.

L'arthrose est une affection chronique dégénérative irréversible des articulations, caractérisée par une dégénérescence du cartilage articulaire, une hypertrophie de l'os sur les bords de l'articulation et des modifications de la membrane synoviale.

Cette affection est accompagnée de douleur, d'enflure et d'une raideur des articulations

Fin de l'infobox


Liens

×