Navigation

Skiplink navigation

Pour un «gendarme» du négoce des matières premières

L’ONG Déclaration de Berne demande que le secteur du négoce de matières premières soit soumis à une surveillance plus sévère. Elle a présenté lundi un site internet fictif, qui pourrait être celui d’un «gendarme» du secteur, à l’image de la FINMA, gendarme du secteur financier. En Suisse, plus de 10'000 personnes travaillent dans cette branche très lucrative, mais qui touche à des pays producteurs souvent plongés dans la misère et la corruption.

Contenu externe


Ce contenu a été publié le 02 septembre 2014 - 11:25
swissinfo.ch avec RTS

Question piège: quelles sont les trois plus grosses entreprises suisses? Non, ce n’est pas Novartis-Roche-Nestlé…


Contenu externe



Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article