Navigation

Skiplink navigation

Secteur spatial: la Suisse n'est pas un nain

Contenu externe


La Suisse accueille jusqu’à vendredi à Lucerne la réunion ministérielle de l'Agence spatiale européenne (ESA). L'occasion de faire le point sur ce secteur, qui représente un millier d’emplois en Suisse.

Ce contenu a été publié le 02 décembre 2016 - 09:28

Présent à Lucerne, le président de la Confédération a souligné le rôle de la Suisse au sein de l’ESA: "La Suisse est certes petite, et l'espace infiniment grand. Néanmoins, dans l'esprit de sa tradition fédéraliste, elle a participé dès le début en tant que membre fondateur de l'ESA", a rappelé Johann Schneider-Amman dans son allocution inaugurale.

"Dans son rôle de passerelle et de partenaire fiable, la Suisse s'engage pour le développement d'un secteur spatial indépendant et compétitif en Europe", a insisté le chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR). Il a réitéré cet engagement, tandis que prend fin le mandat helvétique à la co-présidence du Conseil Ministériel de l'ESA.

swissinfo.ch avec la RTS et l'ats (Téléjournal du 01.12.16)

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article