Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Risque de rechute dans la crise

Si les gouvernements ne mettent pas rapidement un terme à leurs plans de soutien conjoncturels et à leurs politiques monétaires avantageuses, l’économie mondiale pourrait bien retomber dans la crise, avertit lundi la Banque des règlements internationaux (BRI).

«Conjugués aux vulnérabilités qui subsistent dans le système financier, les effets secondaires des soins intensifs (à l'économie mondiale) appliqués sur une période aussi longue ne sont pas sans créer des risques de rechute», souligne la BRI dans son rapport annuel.

La banque centrale des banques centrales insiste sur le fait que «les programmes de soutien aux marchés et aux établissements ont créé une dépendance dont le système financier risque d'avoir des difficultés à s'affranchir».

Autre risque: l’immobiliser commercial (entrepôts, bureaux…), dont la crise, après celles des «subprimes», pourrait entraîner de lourdes pertes pour les banques, a encore averti la BRI, qui a tenu ce week-end son Assemblée annuelle.

Lors d'une conférence de presse lundi faisant le point sur ces deux jours, le directeur général de l'institut de Bâle, Jaime Caruana, a été dans le sens des chefs d'Etat et de gouvernement des pays du G20 réunis également ce week-end à Toronto, et qui recommandent des mesures de relance différentes pour chaque pays.

Réagissant aux mesures annoncées pour réduire les déficits publics et la dette des Etats, le patron de la BRI a souligné qu'elles «ne sont jamais faciles à prendre», saluant «le courage des gouvernements qui se sont attelés à cette tâche».

Au lendemain de la crise financière en 2008, les Etats sont venus au secours des banques avec des plans de soutien massifs. Ils ont également injecté des milliards pour relancer leurs économies.

Afin de soutenir la conjoncture, les instituts d'émission ont notamment réduit à partir de 2009 leurs taux directeurs, qui se situent actuellement proches de zéro.

Concernant les cours de change, Jaime Caruana a appelé à «une plus grande flexibilité» qui permettrait de «renforcer la demande intérieure dans certaines économies émergentes», en allusion à la Chine.

swissinfo.ch et les agences

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.