Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Scandale VW Des automobilistes refusent que la Suisse s’en lave les mains

En Suisse, le parquet a décidé de classer les plaintes contre VW dans l’affaire des moteurs truqués et de remettre la patate chaude à l’Allemagne. Certains propriétaires de voitures n’admettent pas cette non-entrée en matière et estiment que l’importateur suisse AMAG, très proche du constructeur allemand, devait être au courant. De nombreux recours sont attendus, qui pourraient bien déboucher sur l’ouverture d’une enquête en Suisse.

vw

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 7 juin 2016)

×