Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Suisse - Bolivie Berne s'engage pour un projet ferroviaire géant en Amérique du Sud

La Suisse va participer au gigantesque projet ferroviaire "Tren Bioceánico", qui traversera l'Amérique du Sud. Un protocole d'accord a été signé jeudi à Berne en présence de Doris Leuthard et du président bolivien Evo Morales.

Ce projet de train biocéanique prévoit la construction d'un couloir ferroviaire de 3750 kilomètres, soit environ la distance entre Lisbonne et Moscou en ligne droite, destiné au transport de marchandises et de voyageurs. Il devra relier la ville portuaire brésilienne de Santos, sur la côte atlantique, au Pérou sur la côte pacifique, en passant par la plaine bolivienne au-dessus des Andes.

Présidente de la Confédération et ministre en charge des transports, Doris Leuthard a salué ce projet ambitieuxLien externe: «La Suisse connaît bien l'importance de tels corridors ferroviaires, notamment au niveau économique. »

C'est ce savoir-faire qu'est venu chercher Evo Morales lors d'une tournée en Europe. «Un pays comme la Suisse a le savoir-faire et l'expertise pour ce genre de projet», a dit le président bolivien, avant d’inviter Doris Leuthard à se rendre en Bolivie pour une prochaine rencontre.

Contenu externe

Suisse Bolivie

Le projet doit être achevé en 2025, année du bicentenaire de l'indépendance en Bolivie. La presse bolivienne avance des premières estimations d'un coût de 10 milliards de dollars. Des entreprises suisses et allemandes ont créé un consortium germano-suisse pour travailler sur le projet. 

Cabines suisses à La Paz

Des entreprises suisses sont déjà engagées sur un large projet à La Paz. La ville sera équipée d'ici 2019 du plus grand réseau téléphérique au monde. Environ 30 kilomètres seront ainsi couverts dans une ville au relief montagneux. Les cabines proviennent de Suisse.

Il reste toutefois du "potentiel" pour l'amélioration des échanges avec la Bolivie, selon Doris Leuthard. Les relations commerciales entre les deux pays sont en effet limitées.

En 2016, la Suisse a importé pour 9,3 millions de francs de marchandises. Les exportations à destination de la Bolivie se chiffrent à 33,3 millions de francs. Fin 2015, les investissements directs de la Suisse en Bolivie s’élevaient à 72 millions de francs. Les entreprises suisses emploient quelque 1100 personnes en Bolivie, et 1180 ressortissants suisses vivent dans ce pays.

Cinquante ans de coopération

En terme de coopération au développement, la Bolivie est un pays prioritaire pour la Suisse. La Direction du développement et de la coopération (DDC) y est active depuis 1968 et y développe des projets sur la décentralisation, les droits de l’homme, la réduction des effets du changement climatique, l’emploi et les revenus.

Doris Leuthard a salué les succès remportés par le gouvernement bolivien sur le plan du développement économique et dans la lutte contre la pauvreté. M. Morales a pour sa part mis en avant les avancées accomplies par son pays depuis 2006 et le début de sa présidence.

Plus ancien président d'Amérique

Evo Morales, 58 ans, est le plus ancien président en exercice d'Amérique latine, en place depuis 2006. Et il pourra briguer un nouveau mandat en 2019. La population avait refusé cette possibilité en février 2016 par référendum, mais le tribunal constitutionnel bolivien l'a finalement autorisée en novembre. Evo Morales, ancien berger de lamas, se revendique comme le premier président amérindien de la Bolivie.

 

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.