Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

UBS et Credit Suisse s'entendent avec Parmalat

Sur la base d'accords extrajudiciaires, les deux grandes banques suisses vont verser quelque 560 millions de francs pour mettre un point final au contentieux avec le groupe laitier italien en faillite Parmalat, qui demandait plus de 10 milliards d'euros.

«Conformément audit accord, le Credit Suisse versera 172,5 millions d'euros en règlement intégral et définitif de tous les litiges, sans admission de responsabilité», a précisé le numéro deux de la place financière helvétique.

De son côté, UBS versera 185 millions d'euros à Parmalat, dont 35 millions à titre de dommages-intérêts. Compte tenu des provisions déjà constituées dans ce but, l'accord n'aura pas d'effet sensible sur les résultats de la plus grande banque suisse, a-t-elle annoncé.

Ces accords font suite à la retentissante déconfiture du groupe agroalimentaire transalpin en 2003. Considéré comme un des plus gros scandales financiers survenus en Europe, le krach avait laissé un trou de plus de 14 milliards d'euros. Parmalat accusait plusieurs banques d'avoir contribué à son insolvabilité.

Une procédure pénale en relation avec la faillite de Parmalat a été ouverte en Suisse par le Ministère public de la Confédération. Elle porte sur des soupçons de blanchiment d'argent, d'escroquerie et de corruption.

Le principal suspect est l'ancien patron de la Bank of America et ancien conseiller de Parmalat Luca Sala. Il se trouve en détention préventive après avoir été extradé de Slovénie en mai dernier.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×