Une année 2009 morose en perspective

BAK Basel Economics révise à la baisse ses prévisions de croissance pour la Suisse l'an prochain. L'institut de recherches conjoncturelles bâlois table désormais sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 1,3% contre 1,6% auparavant.

Ce contenu a été publié le 16 septembre 2008 - 13:43

Le BAK explique la révision par la détérioration de l'économie mondiale. Selon ses économistes, la Suisse devrait notamment ressentir les effets du ralentissement dans la zone euro. Et les récents développements de la crise des marchés financiers indiquent que celle-ci n'est pas terminée.

Il n'en reste pas moins que l'économie helvétique devrait connaître une évolution plus stable que celle de la plupart des autres pays industrialisés. Le marché immobilier y est sain, les exportateurs bien positionnés et la consommation des ménages vigoureuse, relèvent les experts du BAK.

Pour mémoire, l'institut bâlois avait revu une première fois à la baisse ses perspectives pour 2009 en juin. Il avait ainsi ramené sa prévision de croissance du PIB de 2 à 1,6%.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article