Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

WEF 2018 Donald Trump: «L'Amérique d'abord ne signifie pas l'Amérique seule»

Donald Trump

«J'ai rendu les Suisses encore plus riches», a déclaré le président des Etats-Unis Donald Trump au WEF à Davos.

(Keystone)

Dans son discours très attendu au Forum économique mondial à Davos vendredi après-midi, le président américain Donald Trump a plaidé pour un commerce mondial «ouvert» mais «équitable», et chanté les louanges de sa politique économique. 

Donald Trump a pris la parole vendredi peu après 14h00 au Forum économique mondial de Davos (WEF) pour un discours très attendu qui a duré une quinzaine de minutes. 

Donald Trump adresse «ses sentiments chaleureux» aux Africains

Donald Trump a prié vendredi à Davos le dirigeants rwandais Paul Kagame, président de l'Union africaine (UA), de transmettre «ses sentiments chaleureux» à ses homologues du continent. Ceux-ci s'étaient récemment insurgés contre des propos «blessants» attribués à M. Trump. 

L'UA, qui se réunit en sommet les 28 et 29 janvier dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, avait condamné mi-janvier les remarques «blessantes» et «dérangeantes» de Donald Trump à l'encontre de plusieurs nations africaines, qu'il aurait qualifiées de «pays de merde» dans des propos rapportés par des médias.

Fin de l'infobox

Le président américain a commencé par promettre au monde «l'amitié» et «la coopération» des Etats-Unis, avant de réaffirmer la grandeur de son pays et, comme il l'avait annoncé avant sa venue en Suisse, vanter sa politique en matière d'économie. 

«Les Etats-Unis connaissent à nouveau une croissance économique forte après des années de stagnation. La confiance des consommateurs et des industries est là. (...) Depuis mon entrée en fonction, 4 millions d'emplois ont été créés (...) et le chômage est le plus bas depuis cinq décennies», a affirmé le président américain. 

Donald Trump a souligné les qualités de l'enseignement supérieur, du marché énergétique, de la main-d’œuvre ou encore du programme d'investissements américains. 

Vantant également sa réforme fiscale, Donald Trump en a profité pour lancer à plusieurs reprises un appel du pied aux chefs d'entreprises présents à Davos: «Le moment est bien choisi pour venir investir aux USA, c'est là que vous allez connaître la croissance, l'économie américaine est la plus grande du monde.»

Discours offensif en matière de commerce

Le président américain a réitéré son intention de «mettre l'Amérique d'abord» mais, a-t-il insisté, cela ne veut pas dire «l'Amérique toute seule». 

Le locataire de la Maison Blanche a dit «soutenir un commerce libre, mais il faut qu'il soit équitable. Les Etats-Unis ne fermeront plus les yeux sur les pratiques inéquitables comme le vol de propriété intellectuelle ou les transferts forcés de technologie ou les subventions industrielles (...) et les abus en matière commerciale.» 

Le discours du président des Etats-Unis Donald Trump au Forum économique mondial:

(1)

discours de Donald Trump

Bataille contre le terrorisme

Donald Trump a abordé la question de la lutte contre le terrorisme, saluant les succès de la coalition internationale contre le groupe djihadiste Etat islamique en Irak et en Syrie.

«Il y a encore du travail à faire car la bataille n'est pas finie, il faut consolider ce que nous avons gagné. Mais je voudrais remercier les Nations qui se sont jointes à cet effort crucial. En matière de terrorisme, nous ferons tout ce que nous avons à faire pour protéger notre population et nos frontières», a-t-il déclaré. 

Le président américain a enchaîné sur la question de l'immigration, réitérant sa volonté de réformer le système migratoire aux Etats-Unis. «Si l'économie américaine est à haut niveau, notre système d'immigration obéit à des règles du passé», a-t-il affirmé. 

«Excellente discussion» entre Alain Berset et Donald Trump

Le président de la Confédération Alain Berset a affiché sa satisfaction à l'issue de sa rencontre avec Donald Trump vendredi à Davos (cantons des Grisons), en marge du WEF. Le conseiller fédéral a souligné «l'excellente discussion» avec le président américain. 

«La discussion a été très ouverte avec beaucoup de questions», a relevé Alain Berset devant les médias juste après la rencontre qui a duré environ 40 minutes. «Nous avons pu approfondir tous les dossiers bilatéraux», a ajouté le président de la Confédération. 

Alain Berset a parlé d'un échange «très productif, très concret et assez informel». «Nous avons évoqué les défis auxquels font face nos économies», a-t-il déclaré, citant la numérisation, ainsi que le changement climatique «qui affecte particulièrement la Suisse».

Trump a «enrichi la Suisse» 

«C'est un grand honneur d'être ici à Davos», a de son côté affirmé le milliardaire américain au début de la rencontre, en exprimant son «énorme respect» pour la Suisse. 

Les Suisses ont tellement investi sur le marché américain que la Confédération a fortement profité de l'envolée de 50% des marchés boursiers, a ajouté Donald Trump. «J'ai rendu les Suisses encore plus riches», a-t-il lancé.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.