Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Xstrata ne veut pas payer trop de taxes en Australie

Le gouvernement australien veut instaurer d'ici deux ans une taxe de 40% sur les super-profits du secteur minier. Le projet n’est pas du goût du groupe suisse Xstrata, qui suspend son programme d'exploration minière dans le nord-est de l'Australie.

Xstrata a décidé de suspendre les activités d'exploration de sa division cuivre dans la région du North Queensland «à la lumière de la taxe de 40% sur les super-profits proposée par le gouvernement fédéral», précise-t-il dans un communiqué.

Xstrata, qui a investi quelque 30 millions de francs sur trois ans dans ces projets d'exploration, a décidé de geler ses activités dans la région «jusqu'à ce qu'il y ait une plus grande certitude concernant le régime fiscal applicable aux futurs projets miniers», a souligné le responsable régional Steve de Kruijff, cité dans le communiqué..

Xstrata emploie plus de 3500 personnes dans la région pour ses activités d'extraction, de sidérurgie et de raffinage de cuivre, qui ont apporté, selon le groupe, l’équivalent de plus de 1,3 milliard de francs à l'économie régionale.

Début mai, le groupe s'était déjà dit «déçu» par le projet du gouvernement australien d'instaurer, à partir de 2012, une taxe de 40% sur les super-profits des groupes miniers, un impôt qui pourrait générer environ 3 milliards de recettes la première année.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×