Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Elections: premières projections et résultats

Le dépouillement va naturellement plus vite dans les petits cantons que dans les grands.

(Keystone)

Plus de trois heures après la fermeture des bureaux de vote, quelques cantons ont déjà livré leurs premières projections, sans qu'il soit encore possible de tirer de tendance générale.

La première projection globale pour le Conseil national (Chambre du peuple) est attendue vers 19 heures. Pour le Conseil des Etats (Chambre des cantons) par contre, les premiers résultats sont déjà tombés.

C'est la tradition lors des élections parlementaires en Suisse, qui ont lieu tous les quatre ans: les résultats ne traduisent pas de raz-de-marée en faveur d'un camp ou d'un autre, mais plutôt des glissements, avec quelques sièges perdus ou gagnés ici et là.

Et cette cuvée 2007 ne fera pas exception, même si la campagne a certainement été la plus dure que le pays ait connu jusqu'ici.

Selon les sondages, ce sont les Verts qui disposent de la plus forte marge de progression, tandis que l'Union démocratique du centre (UDC, droite nationaliste) restera le premier parti du pays en termes de suffrages exprimés.

Mais attention: en Suisse, ce sont les cantons qui font office de circonscriptions électorales. Et dans la plupart des petits cantons, ces progrès des Verts ne leur suffiront pas pour décrocher un siège.

Idem pour l'UDC, dont pas mal de sièges ont été gagnés de justesse en 2003. Ici, la progression en nombre de voix leur servira plutôt à les conserver qu'à en gagner de nouveaux.

Déjà six élus

Certains cantons et demi-cantons n'ont pas attendu ce 21 octobre pour élire leurs représentants au Conseil des Etats. Ainsi, Nidwald et Obwald ont déjà choisi leurs représentants en septembre: un démocrate-chrétien (PDC, centre droite) et un radical (droite), élus tacitement le mois dernier.

Un PDC et un radical également pour Zoug, élus l'année dernière déjà. Et en avril, la Landsgemeinde d'Appenzell Rhodes-Intérieures a choisi son conseiller aux Etats, dans les rangs du PDC.

Pour le Conseil national, l'élection à Nidwald a été tacite. Le seul représentant du demi-canton est donc radical.

Les jeux sont pratiquement faits à Zurich et à Bâle

Retour à l'élection au Conseil des Etats, qui dans la plupart des cantons se déroule selon le mode de scrutin majoritaire à deux tours (alors que l'élection au National se fait à la proportionnelle): à Zurich, le radical Felix Gutzwiller devrait passer au premier tour, tandis que le président de l'UDC Ueli Maurer a de bonnes chances de décrocher le second siège.

Selon les projections, la socialiste Chantal Galladé est pour l'instant distancée par les deux candidats bourgeois.

A Bâle-Ville, la sortante socialiste Anita Fetz est assurée de conserver son siège, tellement son avance est importante, même si le dépouillement n'est pas terminé.

A Bâle-Campagne, le socialiste Claude Janiak a très clairement battu son concurrent UDC. Jusqu'ici, l'unique siège de Bâle-Campagne aux Etats était détenu jusqu'ici par un radical, qui s'est retiré.

Au Tessin, le radical Dick Marty reste en tête avec 42,9% des voix. La deuxième projection donne Filippo Lombardi (PDC) en légère avancée avec 36,7% des suffrages.

Le socialiste Franco Cavalli, ex-conseiller national, se place au troisième rang avec 34,8% des suffrages.

Vaud: ballottage général

Dans le canton de Vaud,le premier tour de l'élection au Conseil des Etats s'achemine vers un ballottage général. L'UDC Guy Parmelin arrive en tête avec 42,09% des voix, devant le radical Charles Favre (41,58%).

La socialiste Géraldine Savary (31,83%) occupe le troisième rang, clairement devant l'écologiste Luc Recordon (25,04%). Mais les résultats des principales villes, traditionnellement plus favorables à la gauche, ne sont pas tous tombés.

Ballottages partiels à Fribourg et en Valais

A Fribourg, sur la base du dépouillement de 85 communes sur 168, le PDC Urs Schwaller est réélu au premier tour au Conseil des Etats. Le socialiste sortant Alain Berset arrive en deuxième position, mais n'atteint pas la majorité absolue. Il est suivi du radical et de l'UDC.

Au vu de ces premiers résultats, un second tour le 11 novembre semble inévitable.

En Valais, l'élection s'achemine également vers un ballottage partiel. Après le dépouillement des trois quarts des 153 communes du canton, le PDC Jean-René Fournier (PDC) est seul à atteindre la majorité absolue. Il est talonné par son colistier, alors que les autres candidats sont relégués loin derrière.

L'UDC gagne un siège

Enfin, un canton et deux demi-cantons de Suisse centrale ont déjà livré leurs résultats définitifs pour le Conseil national. A Obwald, l'UDC a ravi le siège du PDC et à Appenzell Rhodes-Intérieures, le sortant PDC est réélu. A Uri, le sortant radical est réélu.

swissinfo et les agences

Cinquième Suisse

Ces élections fédérales sont en train de susciter un intérêt croissant également parmi l'importante communauté des Suisses de l'étranger (plus de 600'000 expatriés, dont 110'000 inscrits sur les registres électoraux). Cette année, 44 représentants de la Cinquième Suisse sont candidats, soit trois fois plus qu'en 2003.

Le taux de participation des Suisses de l'étranger ne devrait pas être non plus de beaucoup inférieur à celui de leurs compatriotes restés au pays. Selon l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE), de 30 à 50% des expatriés inscrits sur les registres électoraux prennent part aux élections et aux votes au niveau fédéral.

Fin de l'infobox

Les résultats des élections de 2003

Union démocratique du centre: 26,7% (27,3% dimanche selon le dernier sondage)

Parti socialiste: 23,3% (21,7%)

Parti radical-démocratique: 17,3% (15,5%)

Parti démocrate-chrétien (7,4%)

Parti écologiste suisse: 7,4% (10%)

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.