Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Elections cantonales à Zurich et Neuchâtel

A Zurich, le PDC Hans Hollenstein (à dr.) bat l'UDC Bruno Heinzelmann.

(Keystone)

A Zurich, les démocrates-chrétiens retrouvent un siège au gouvernement avec Hans Hollenstein. Ballottage général à Neuchâtel, où la gauche fait un carton.

Le scrutin zurichois se résume par une défaite de la droite dure de l’Union démocratique du centre et le neuchâtelois par une progression de la gauche plurielle.

A Neuchâtel, le socialiste Jean Studer a remporté le 1er tour de l'élection au Conseil d'Etat dans le canton de Neuchâtel, sans obtenir la majorité absolue. La gauche semble toutefois bien placée pour remporter la majorité au gouvernement.

Avec 21'747 voix au premier tour (38,9%), le sénateur socialiste devance la présidente libérale de l'actuel gouvernement, Sylvie Perrinjaquet, qui obtient 20'476 voix (36,7 %). Viennent ensuite le candidat des Verts Fernand Cuche (20'425 voix) et le socialiste sortant Bernard Soguel (19'513 voix).

Au 5e rang avec 18'194 voix, le député fédéral Didier Berberat complète le bon résultat de la gauche unie, dont 4 candidats figurent parmi les 5 premiers de l'élection. Dans sa composition actuelle, le Conseil d'Etat comprend 2 libéraux, un radical et deux socialistes.

Vers un 2e tour

Les partis politiques ont jusqu'à mardi midi pour décider de l'organisation d'un éventuel second tour pour le 1er mai. L'élection tacite d'un gouvernement à majorité de gauche sera possible seulement si les listes apparentées rose-rouge-verte remportent aussi l'élection au parlement cantonal (Grand Conseil), dont les résultats doivent tomber ultérieurement.

Président du PS cantonal, le député Jean-Nat Karakash ne croit pas cependant à une élection tacite. «La droite n'acceptera pas de perdre la majorité sans combattre», a-t-il déclaré à l'ats.

Echec de l’UDC à Zurich

Depuis le brillant résultat du candidat démocrate-chrétien au 1er tour, le 27 février dernier, on s'attendait à une victoire du PDC. Mais sa dimension surprend puisque Hans Hollenstein a réuni dimanche 179’635 voix (64,9 %), contre seulement 94’944 (34,3 %) à son unique concurrent, Bruno Heinzelmann. L’UDC ne dispose plus que d’un seul siège au gouvernement cantonal.

Le président UDC de la ville de Kloten avait été lancé dans la course entre les tours pour remplacer Toni Bortoluzzi, député au parlement fédéral, qui avait fait un piètre résultat au 1er tour.

Dimanche, Bruno Heinzelmann n'a donc pas réussi à renverser la vapeur. Malgré le soutien officiel que lui a accordé le Parti radical (PRD, droite), qui faisait campagne commune avec l'UDC sous le slogan «pas de hausse d'impôts».

L’appui radical n’a pas suffi

Ainsi, le PDC retrouve le siège perdu au profit des socialistes lors des élections générales de 2003. Le centre droit sera désormais plus fort au Conseil d'Etat, où Hans Hollenstein devrait reprendre la direction des Finances.

Il succédera à Christian Huber (UDC), qui a démissionné en raison des critiques de l'aile dure de son parti, qui lui reprochait sa modération. Le gouvernement cantonal compte désormais une démocrate du centre, deux radicaux, deux socialistes, une verte-libérale et un démocrate-chrétien.

La politologue bâloise Regula Stämpfli ne voit pas de tournant pour l'UDC suisse. «L'UDC continuera à fortement influencer la politique suisse grâce à sa forte présence dans les parlements.»

swissinfo et les agences

Faits

Ballottage dans l’élection au gouvernement neuchâtelois:
1. Jean Studer (PS), 21’741 voix.
2. Sylvie Perrinjaquet (libérale sortante), 20’476.
3. Fernand Cuche (Vert), 20’425.
4. Bernard Soguel (socialiste sortant), 19'513.
5. Didier Berberat (PS), 18’194.
6. Roland Debély (PRD), 14’514.
L’UDC Yvan Perrin est 12e.
Le 2e tour aura lieu le 1er mai.
La participation a atteint 47 %.
22’000 étrangers, soit 17 % de l'électorat, ont pu voter pour la 1re fois.

Fin de l'infobox

En bref

- A Zurich, le démocrate-chrétien Hans Hollenstein a réuni dimanche 179’635 voix (64,9%), contre seulement 94’944 (34,3%) à son unique concurrent, le démocrate du centre Bruno Heinzelmann.

- L’UDC n’a plus qu’un siège au gouvernement zurichois.

- La participation s'est élevée à 35,7%, contre 31% au 1er tour.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×