Navigation

Sauter la navigation

Sous sites

Fonctionnalités principales

Expérience Comment j’ai survécu à un déménagement en Suisse

Le déménagement, une expérience souvent éprouvante.

Le déménagement, une expérience souvent éprouvante.

(Keystone)

Comment dénicher l’appartement de ses rêves en terres helvétiques? Quels sont les impératifs pour décrocher un bail et où se situent les principaux écueils? Un journaliste de la rédaction russe de swissinfo.ch vient de mener à bien cette mission éprouvante. Il nous livre son regard sur le déménagement à la mode helvétique.

En Russie, on dit qu’un déménagement égale deux incendies. Et c’est exactement cela, sauf peut-être en Suisse, où, grâce à la brillante organisation logistique, un déménagement n’équivaut qu’à un seul incendie. L’offre sur le marché du logement helvétique est immense, mais choisir un logis correspondant exactement à nos besoins se révèle toujours extrêmement complexe. Commençons par nous promener dans un appartement suisse typique. Cela ressemble à peu près à ça.

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Celui qui cherche un appartement en Suisse trouvera probablement son salut grâce à internet. Il existe dans le pays quelques grands sites de recherche de logement, comme immoscout24Lien externe ou homegateLien externe. Après avoir défini le quartier de la ville dans lequel focaliser la recherche, indiqué une catégorie de prix et le nombre de chambres souhaité, vous recevrez immédiatement toute une liste de variantes, affichées par ordre croissant ou décroissant du prix du loyer.

Les logements appartiennent à des régies immobilières officielles, avec qui vous signerez le contrat de bail. Après avoir repéré un logement qui vous plaît, vous pouvez envoyer une demande pour visiter l’appartement directement via le site. La régie vous enverra peut-être son courtier vous montrer les lieux, ou alors elle vous donnera le téléphone des actuels locataires qui, comme vous, s’apprêtent à déménager, à moins qu’elle ne vous mette en contact avec le concierge.

Un bail qui se mérite

C’est maintenant à vos jambes d’entrer en action. Il ne faut pas ménager ses efforts pour se déplacer et aller soi-même voir les logements, car les photos sur internet montrent rarement tout ce que l’on aimerait savoir. Et lorsqu’on a finalement déniché la perle rare, il reste à conclure le contrat de bail. La régie vous enverra tout un tas de documents, parmi lesquels se trouve le bail en question… mais pas seulement.

Il vous faudra aussi ouvrir un compte sur lequel déposer une garantie de loyer, dont la somme peut varier entre un et trois loyers mensuels. Bien sûr, cette obligation de bloquer immédiatement et, dans les faits, pour toujours, entre 1500 et 4000 francs suisses voire plus, est très ennuyeuse. Mais sur ce point il n’y a rien à faire.

Petite mais spacieuse

La Suisse est un petit pays dont la superficie dépasse à peine les 41'000 kilomètres carrés et compte 8,3 millions d’habitants. Par comparaison, la population de Moscou s’élève à 12 millions de personnes réparties sur une superficie de 2500 kilomètres carrés. Ainsi, si la Suisse n’est pas grande, elle est néanmoins spacieuse.

Selon la situation au 1er juin 2016, la Suisse comptait 56'518 appartements ou maisons familiales vides, soit 1,3% du parc immobilier du pays. Le petit canton rural d’Appenzell Rhodes-Intérieures comptait le plus grand nombre d’appartements vides, avec 3,63% du parc immobilier.

C’est dans le canton de Zoug qu’il est le plus difficile de trouver un appartement, puisque seuls 0,34% des logements y sont vacants. Les cantons de Bâle-ville (0,42%), Genève (0,45%) et Bâle-campagne (0,47%) viennent ensuite.

Deuxième détail, la régie ne signera aucun bail avec vous tant que vous n’aurez pas présenté pour chaque futur locataire un document de l’Office cantonal des poursuites attestant qu’aucun d’entre eux ne fait l’objet de poursuites. Enfin, troisième finesse, vous êtes obligé de passer commande auprès d’un atelier certifié pour obtenir les plaquettes standardisées gravées à votre nom, à placer sur la boîte aux lettres et sous la sonnette de la porte d’entrée.

Repeindre les murs, boucher les trous

Vient le moment du déménagement. En Suisse, quitter un appartement pour emménager dans un autre ne va pas de soi. Tout d’abord, il s’agit de laisser l’ancien appartement dans l’état dans lequel vous l’avez reçu. Et si vous pensez qu’il suffit de passer le balai en question dans les coins et d’enlever la poussière sur les rebords des fenêtres, vous vous trompez lourdement.

En Suisse, le nettoyage d’un appartement a été érigé en art particulièrement raffiné. Dans notre cas, la société engagée pour l’occasion a travaillé deux jours sur notre ancien logement. Nous avions cependant reçu la garantie qu’après leur passage, la régie reprendrait le logement sans autre.

Par ailleurs, vous avez peut-être fixé des tableaux au mur, laissant ainsi quelques petits trous, fait passer un câble pour l’internet, ou peint les murs d’une autre couleur? Il faudra vous munir de mastic et d’un pinceau pour boucher ces petits trous, repeindre les murs dans la couleur originelle et démonter le câble. Autrement la régie ne reprendra pas votre appartement.

Ménager ses nerfs

Enfin, le déménagement lui-même représente un problème complexe, tant l’être humain accumule de choses au cours de sa vie. Il vaut parfois mieux engager tout de suite une compagnie de déménagement. Cela n’est certes pas bon marché, mais l’on peut ainsi être sûr que toutes les affaires et les meubles seront déménagés en une journée, sans aucune casse. Sans ces professionnels, nous n’aurions clairement pas survécu à notre déménagement sans de très fortes dépenses d’énergie nerveuse.

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les services de la société à laquelle nous nous sommes adressés se sont révélés relativement chers, par contre celle-ci a organisé le chargement des affaires, le démontage de tous les meubles, le transport, le déchargement et le remontage des meubles en un seul jour (CF vidéo). Petit détail, vous êtes responsable de leur fournir un en-cas pour la pause de dix heures ainsi que le dîner. Ne l’oubliez pas.

Combien coûte un logement en Suisse ? En ville de Berne, un loyer mensuel de 1'500 à 2'000 francs suisses pour un appartement de 3,5 pièces est considéré comme normal. Il faut y ajouter la facture trimestrielle pour l’eau et l’électricité, les coûts d’élimination des déchets, la connexion internet et d’autres dépenses infrastructurelles.

S’attendre à des surprises

Celui qui vient s’établir dans un nouvel appartement en Suisse doit s’attendre à des surprises. Les objets immobiliers y sont équipés de prises électriques triphasées, ne correspondant ni aux standards européens, américains ou russes. Dans les maisons, les machines à laver se trouvent en règle générale dans des sous-sols spécialement équipés, et il faut les partager avec les autres locataires. Parfois, des machines à laver se trouvent dans les appartements, mais c’est rare.

L’immense majorité des appartements en Suisse se louent non-meublés. Les appartements meublés existent aussi, mais ils sont plus rares et ne se louent en général que pour des durées limitées. Enfin, quel que soit l’appartement, la cuisine et la salle de bain sont toujours entièrement équipées, et incluent la cuisinière et généralement un lave-vaisselle.

Lors de la signature du bail, le locataire reçoit souvent un document stipulant le «règlement intérieur» en vigueur dans la maison en question. De nombreux clichés circulent à ce propos sur internet, selon lesquels en Suisse «tout est interdit», comme de «tirer la chasse d’eau après 22h». Dans les faits, ce genre d’interdiction n’existe pas. Par contre, il n’est effectivement pas permis de «remplir bruyamment d’eau la baignoire après 22h ».

Et que faire si votre voisin se révèle être un fumeur invétéré et que sa passion vous empoisonne littéralement la vie? Depuis mai 2010, la Suisse interdit la fumée dans tous locaux fermés remplissant la fonction d’espace public ou de lieu de travail. Un appartement privé ne tombe toutefois pas sous cette restriction. Le locataire a le droit de fumer chez soi. Sur ce point il n’y a donc rien à faire, et si la fumée vous poursuit jusque dans les moindres recoins de votre appartement, il ne reste qu’une solution: déménager.

Prix des loyers en Suisse

Le prix des loyers des appartements et autres locaux en Suisse est fixé sur la base d’un taux d’intérêt de référence unique. Celui-ci est fondé sur le taux d’intérêt moyen pondéré des créances hypothécaires en Suisse, qui est établi chaque trimestre. En ce moment, selon Credit Suisse, ce dernier se situe entre 1,76% (deux ans), et 2,29% (15 ans).

L’article 269 du Code des Obligations helvétique stipule qu’en cas de fluctuations considérables du taux d’intérêt de référence, les bailleurs peuvent augmenter les loyers, tandis que les locataires peuvent exiger une baisse. Des organisations de défense des locataires informent les personnes intéressées des variations des taux hypothécaires et des droits et devoirs qui en découlent pour les bailleurs et les locataires. Il s’agit notamment de l’Association suisse des locataires (ASLOCA) ou la Mieterinnen- und Mieterverband.

Dans la pratique, les propriétaires immobiliers refusent en général de baisser les loyers et se justifient en invoquant l’augmentation des dépenses pour l’entretien des objets immobiliers. En cas de conflit, la justice aura le dernier mot. En Suisse elle se trouve en général du côté du preneur de bail. Source: Credit Suisse.   

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.



(Traduction du Russe: Martine Brocard)

×