Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Feu vert pour le minaret de Langenthal

Le projet de minaret de Langenthal a fait l'objet de vifs débats.

(Keystone)

Les autorités bernoises ont débouté mardi les opposants à la construction d'un minaret dans la commune de Langenthal. Le permis de construire avait été octroyé avant l’acceptation par le peuple suisse de l’initiative anti-minarets. Un recours est néanmoins encore possible.

La Direction des travaux publics, des transports et de l'énergie (TTE) du canton de Berne, qui se prononçait sur un recours, a confirmé l’octroi d’un permis pour la construction d’un minaret et d’une coupole, tout en refusant l'agrandissement et la rénovation du centre de culte.

L'interdiction des minarets a été approuvée en votation populaire le 29 novembre 2009 alors que la procédure de recours était en cours. Dans un tel cas de figure, c'est en principe l'ancien droit qui s'applique, explique la Chancellerie d'Etat du canton de Berne mardi.

Octroyé le 30 juin 2009, cinq mois avant la votation, le permis de construire doit donc être évalué sur la base de la situation juridique qui prévalait à cette date. Le minaret et la coupole respectant les normes de construction, le canton de Berne a confirmé le permis de construire pour cette partie des travaux.

Les autorités bernoises ont en revanche approuvé le recours formé par plusieurs voisins du centre musulman contre l'extension et la rénovation du bâtiment. L'indice d'utilisation du sol est largement dépassé, le nombre de places de stationnement pour voitures et vélos insuffisant, l'accès aux espaces publics en fauteuil roulant n'est pas assuré et la sécurité du trafic n'est pas garantie, ont argumenté les autorités bernoises.

Le projet de minaret de Langenthal a été abondamment discuté dans le cadre de la votation fédérale du 29 novembre. Jusqu'ici, seuls Genève, Zurich, Winterthour et Wangen comptent des minarets en Suisse.

Le président de la communauté musulmane de Langenthal a exprimé sa satisfaction, estimant qu’il s’agissait d’une victoire de l’Etat de droit. Il s’est en revanche dit déçu du refus d’agrandissement et envisage de faire recours.

La décision du canton de Berne peut en effet être attaquée dans un délai de 30 jours auprès du Tribunal administratif du canton de Berne. Les adversaires du minaret réunis au sein du comité «Stopp Minarett» ont d'ailleurs déjà fait savoir qu'ils porteront «très probablement» l'affaire plus loin.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.