Fusée nord-coréenne: la Suisse condamne

Berne condamne le lancement du «satellite de télécommunications» effectué dimanche par la Corée du Nord «en violation de la résolution 1718 du Conseil de sécurité». Elle appelle «l'ensemble des protagonistes à s'abstenir de toute action susceptible d'aggraver la situation».

Ce contenu a été publié le 05 avril 2009 - 14:55

Pour le ministère des Affaires étrangères, ce lancement «contribue à aviver les tensions dans la région». La Suisse exhorte dans ce contexte les protagonistes à «favoriser le dialogue et la modération».

Elle engage aussi «instamment» Pyongyang à se conformer à la résolution 1718, à «suspendre immédiatement toutes les activités liées à son programme de missiles balistiques, et à renoncer complètement, d'une manière qui soit vérifiable et irréversible, à toutes les armes nucléaires et à tous les programmes nucléaires existants».

Enfin, Berne salue la décision du Conseil de sécurité de l'ONU de tenir dimanche une réunion d'urgence afin d'étudier la réponse qui doit être apportée à cet acte «qui menace la paix et la stabilité régionale».

Pour mémoire, cette fusée a été lancée malgré les mises en garde répétées de la communauté internationale qui soupçonne Pyongyang d'avoir voulu tester sa technologie de tir de missiles à longue portée sous couvert de mise en orbite d'un satellite de communication.

La Corée du Nord a qualifié ce tir de succès, alors même que les Etats-Unis et la Corée du Sud affirment qu'aucun satellite n'a été placé en orbite et que la charge utile de la fusée s'est abîmée dans l'océan.

swissinfo et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article