Genève aura son nouveau Musée d'ethnographie

Installé depuis 1941 au Boulevard Carl Vogt, le Musée a désormais les meilleures chances de déménager. Musée d'ethnographie de Genève

Après un débat de plus de six heures, le Conseil municipal de la Ville de Genève a voté mercredi soir un crédit de 55 millions de francs pour le nouveau Musée d'ethnographie. Les opposants se concertent pour savoir s'ils veulent lancer un référendum.

Ce contenu a été publié le 22 février 2001 - 16:58

Après des années de tergiversations, la variante retenue est la plus coûteuse. Il s'agit de construire un nouveau Musée d'ethnographie dans le quartier des Tranchées, à Genève. Le projet est devisé à 103 millions de francs, mais la facture finale pour la Ville de Genève ne devrait s'élever qu'à 55 millions.

Après une soixantaine d'interventions, le projet a été voté mercredi soir par le Conseil municipal. Il était soutenu par les socialistes, les Verts et une partie de l'Alliance de Gauche (AdG). Les libéraux, les démocrates-chrétiens et les indépendants de l'AdG s'y sont au contraire opposés.

Selon Evelyne Strubin de l'AdG, un des inconvénients majeurs de ce projet est qu'il ne permet aucun agrandissement dans les années futures. Ce musée, qui est fait pour durer cent ans, ne pourra plus être agrandi en raison de son concept architectural. D'autre part, l'impact du projet sur le site serait désastreux.

Une opinion que partage partiellement le démocrate-chrétien Guy Mettan. L'ancien rédacteur en chef de la «Tribune de Genève» estime également qu'il n'est pas judicieux d'insérer une construction moderne, à l'architecture agressive, au milieu d'un ensemble harmonieux d'immeubles datant du milieux du 19e siècle.

Au Conseil municipal, Guy Mettan avait suggéré que le projet de Musée d'ethnographie prenne place à la Place des Nations, à proximité immédiate de l'Organisation des Nations Unies. Le seul défaut de sa proposition, c'est qu'elle est venue trop tard, admet cependant le conseiller municipal démocrate-chrétien.

Pour le moment, les opposants se concertent pour savoir s'ils souhaitent lancer un référendum contre le nouveau Musée d'ethnographie. Les uns y sont très favorables et les autres pas du tout, explique Guy Mettan. La section de la Ville de Genève du Parti démocrate-chrétien prendra sa décision le 5 mars.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article