Georg Fischer a le vent en poupe

Les ateliers d'Agie Charmilles à Losone (TI). Pour la première fois, le chiffre d'affaires de cette division du groupe passe le milliard de francs. swissinfo.ch

Exercice 2000 couronné de succès pour Georg Fischer. Le groupe industriel schaffhousois a vu son chiffre d'affaires augmenter de 21%, à 3,9 milliards de francs. Le bénéfice net s'est élevé à 151 millions, soit 20 de plus qu'en 1999, ce qui constitue un record.

Ce contenu a été publié le 20 février 2001 - 11:49

Le résultat opérationnel a pour sa part dépassé de 53% la valeur de l'exercice 1999 pour s'établir à 267 millions de francs, indique mardi Georg Fischer (GF). La hausse du chiffre d'affaires s'explique pour plus des deux tiers par la croissance interne. Depuis 1998, GF a accru ses ventes de quelque 30% en conjuguant facteurs internes et acquisitions.

GF a profité d'un climat conjoncturel favorable. Il apparaît ainsi que la technologie des véhicules a renforcé sa position en tant que partenaire de l'industrie européenne. Le secteur des systèmes de tuyauterie s'est aussi affirmé avec une augmentation de 32% de son chiffre d'affaires et un résultat opérationnel pratiquement doublé.

Le chiffre d'affaires de la division Agie Charmilles (fabrique de moules et de presses pour le plastique et le métal), publié lundi, a grimpé de 39% pour passer pour la première fois le milliard de francs (1,25). La création de Coperion (systèmes plastiques mis en commun avec Thyssen Krupp) constitue par ailleurs un pas supplémentaire vers l'autonomie dans le secteur de la construction d'installations.

Au regard des performances réalisées, le conseil d'administration propose de porter le dividende au titre de l'exercice écoulé de 14 à 15 francs.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article