Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Grands projets pour la Genève internationale

Le quartier des organisations internationales à Genève.

(Keystone)

La Genève internationale est en plein développement: d'ici 2012, des projets pour près de 400 millions de francs sont à l'étude, comme l'ont annoncé lundi les autorités cantonales et fédérales.

Par ailleurs, Genève dit ne pas s'inquiéter des délocalisations annoncées la semaine dernière par le HCR et l'OMS.

Parmi les projets annoncés, dont le calendrier et les budgets n'ont pas encore été totalement fixés, la demande d'un nouveau siège pour l'Organisation mondiale du commerce (OMC) fait l'objet d'intenses discussions, mais les autorités n'ont pas encore tranché entre plusieurs options.

«Le regroupement des bureaux de l'OMC est en très bonne voie», assure Laurent Moutinot, membre de l'exécutif genevois (Conseil d'Etat).

Nombreux projets

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est également à l'étroit. Les autorités cantonales prévoient une extension de son siège ainsi qu'une nouvelle halle pour concentrer ses opérations logistiques, le tout pour un budget de 15 à 20 millions.

Le projet de «Maison de la Paix» est relancé (environ 75 millions), a indiqué le conseiller d'Etat Mark Muller. Il devrait abriter d'ici 2012 une partie du nouvel Institut des Hautes études internationales ainsi que les trois Centres pour le déminage, la politique de sécurité et la démocratisation des forces armées.

Des rénovations pour 400 autres millions?

La rénovation de certains bâtiments vétustes, comme ceux du Bureau international du travail (BIT) et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), devient en outre de plus en plus urgente, a souligné le président de la Fondation des immeubles pour les organisations internationales (FIPOI). Ce sont 400 autres millions qui seront nécessaires.

Qualifié de «projet enthousiasmant» par le conseiller d'Etat Mark Muller, le Forum humanitaire présidé par l'ex-secrétaire général de l'ONU Kofi Annan logera dans la villa Rigot. Le Réseau universitaire international de Genève (RUIG), locataire des lieux, déménagera à la Mission suisse, a indiqué le responsable. L'ambassadeur de Suisse auprès de l'ONU Blaise Godet a précisé à propos du Forum humanitaire que le gouvernement suisse prendra une décision d'ici l'été sur la participation de la Confédération.

Pour des raisons de sécurité, les autorités cantonales et fédérales étudient par ailleurs le rapatriement du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et du Haut Commissariat aux droits de l'homme dans le bâtiment du Palais des Nations, siège principal de l'ONU.

Pas d'inquiétude

La semaine dernière, le HCR annonçait vouloir délocaliser une partie de son personnel (150 employés sur 900), très probablement en Asie, dans le but de réduire ses coûts de fonctionnement. L'OMS pourrait faire de même, sans pour autant communiquer pour l'instant le nombre de postes concerné.

«C'est le droit de chaque organisation internationale de pratiquer une gestion saine et la Suisse peut souscrire à ces mesures», constate Blaise Godet auprès de swissinfo.

«Nous pensons – et n'avons aucune raison de douter - que ces mesures sont prises sur la base de constats économiques, et qu'il ne s'agit pas de mesures anti-Genève», ajoute-t-il.

Pour l'ambassadeur, «la tendance de l'emploi dans la Genève internationale est plutôt à la hausse. Si ces transferts permettent aux organisations de faire des économies, la Suisse ne pousse pas des cris d'orfraie».

swissinfo et les agences

Organisations internationales à Genève

Deuxième «capitale» des Nations Unies après New York, Genève est considérée comme le centre de diplomatie multilatérale le plus actif du monde. 155 Etats étrangers y sont représentés.

22 des 30 organisations internationales domiciliées en Suisse ont leur siège à Genève.

Parmi elles, sept font partie du système des Nations Unies: les Hauts Commissariats aux droits de l'homme et pour les réfugiés, les Organisations mondiales de la santé et de la propriété intellectuelle, l'Organisation internationale du travail, l'Union internationale des télécommunications et l'Organisation météorologique mondiale.

Les principales autres sont l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), l'Organisation mondiale du commerce (OMC), la Conférence du désarmement, l'Organisation internationale pour les migrations et l'Association du transport aérien international (IATA).

Plus de 170 organisations non gouvernementales (ONG) sont également présentes à Genève. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, l'Union européenne de radio télévision, et le Conseil œcuménique des églises y ont notamment leur siège.

En tout, la ville abrite 35'000 diplomates et fonctionnaires internationaux et 2400 employés d'ONG.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×