Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Inondations: le Valais et le Tessin pansent leurs plaies

A Gondo, comme dans les autres régions touchées par les inondations, les travaux de déblaiement se poursuivent.

(Keystone)

Près de 2800 personnes attendent toujours de pouvoir regagner leur domicile, cinq jours après les intempéries. Les travaux de déblaiement prendront encore plusieurs semaines dans les localités les plus touchées.

En Valais, environ 1300 personnes n'ont pas encore pu rentrer chez elles. La majorité d'entre elles sont domiciliées à Baltschieder, en Haut-Valais. C'est la cellule de crise mise sur pied dans le canton qui pourra donner le feu vert à leur retour. Les touristes bloqués à Zermatt ont eu plus de chance. Ils ont tous été évacués par hélicoptère ou, dès mercredi, par la route et le rail. Les derniers vacanciers ont également pu quitter Saas-Fee.

Les recherches pour retrouver les quatre personnes disparues à Gondo se poursuivent toujours. Aucun nouveau corps n'a été découvert dans la nuit de jeudi à vendredi. Le minage lent du mur de soutènement de la tour Stockhalper est en cours. Depuis jeudi soir, les spécialistes ont entrepris de faire éclater la roche à l'aide d'un produit chimique agissant entre 12 et 24 heures.

Les habitants de Gondo évacués samedi ne peuvent toujours pas regagner leur village. «En ce moment, la priorité est toujours donnée à la recherche des disparus», a indiqué vendredi Alfred Squaratti, porte-parole de la cellule de crise. Toutefois, dès que le géologue cantonal Jean- Daniel Rouiller aura donné son feu vert, les habitants vont très vite vouloir réintégrer les quartiers habitables du village.

Pour l'heure, les 14 écoliers de Gondo, actuellement en vacances, ne savent toujours pas quels bancs d'école les accueilleront lundi. L'inspectorat scolaire de Brigue devrait se pronconer sur la question vendredi en fin d'après-midi.

Ailleurs dans le canton, les travaux de déblaiement vont bon train un peu partout. Plusieurs accès routiers ont pu être réouverts notamment dans les vallées de Saas et de Zermatt. De nombreuses lignes ferroviaires restent en revanche coupées. Celle du Simplon entre Brigue et Domodossola est toujours fermée.

Au Tessin, le niveau du lac Majeur a continué de baisser jeudi à un rythme d'environ 1,2 cm par heure. Les travaux de déblaiement dans les rues et de vidange dans les caves et locaux inondés se sont poursuivis toute la journée. Environ 370 personnes étaient toujours à pied d'œuvre.

La priorité est donnée au pompage des milliers de litres de mazout qui se sont échappés des citernes. La situation était précaire notamment à Vira-Gambarogno, où 4000 litres d'huile de chauffage se sont écoulés du réservoir de l'école.

Des quelque 2000 personnes évacuées dans la région de Locarno, seules 500 environ ont pu rentrer à la maison jusqu'ici. «Il faudra compter environ dix jours avant que tout le monde puisse retourner chez soi», a estimé le chef de la protection civile Raffaele Dadò.


swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×