Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'argent des tycoons russes se déverse sur la Suisse

(Keystone)

Après avoir profité de la chute de l'URSS pour faire fortune grâce aux matières premières, les milliardaires russes s'installent discrètement en Suisse. Séduits par la sécurité qu'offre notre pays, ils achètent des villas à coup de millions et investissent.

Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), les résidents russes en Suisse ont plus que doublé en onze ans, passant de 4639 en 1995 à 9455 fin 2006. Ils ont élu domicile principalement dans les cantons de Genève et de Zurich.

De nombreuses grandes fortunes russes ont choisi notre pays. Le classement des 300 plus riches de Bilan révèle la présence en Suisse d'une dizaine de Russes dont le patrimoine dépasse les 100 millions de francs. Au total, ils pèsent plus de 40 milliards.

Pétrole, aluminium, fertilisants, la plupart ont profité de la chute de l'URSS pour acquérir des participations dans les entreprises privatisées et faire fortune grâce aux matières premières.

Ces nouveaux millionnaires apprécient notre pays pour sa sécurité. Contrairement à Moscou, ils n'ont pas besoin de vivre sous protection rapprochée sur les bords du Léman. Souvent les hommes d'affaires installent à l'abri en Suisse femme et enfants, pendant qu'eux-mêmes continuent de s'occuper de leurs activités en Russie.

Genève très prisée

Selon les dernières statistiques de la Banque centrale russe, la Suisse est devenue la première destination mondiale des fonds transférés par des particuliers russes. Au 3e trimestre 2007, ils ont expédié 1,21 milliard de dollars dans les banques helvétiques, presque quatre fois plus que les trois mois précédents.

Les Russes sont notamment arrivés en force dans la petite commune de Cologny. Avec sa vue imprenable sur le lac Léman et le Jura, sa fiscalité attrayante et son luxueux cadre verdoyant, ce village doré du canton de Genève est très prisé par les grandes fortunes.

A coup de dizaines de millions, ils ont acquis de vastes propriétés. «Ils s'intéressent à la situation et à la taille du terrain, ils payent sans négocier, puis ils cassent tout et rebâtissent à neuf avec un luxe incroyable», affirme un promoteur immobilier.

Klaus Schwab vs Viatcheslav Kantor

Le bras de fer entre Klaus Schwab, le fondateur du World Economic Forum, et son nouveau voisin le russe Viatcheslav Kantor illustre cette analyse. Cet industriel de 54 ans a fait fortune avec la société Akron. Sous sa direction, l'entreprise est devenue le principal producteur mondial de fertilisants.

Le magazine Forbes estime que Viatcheslav Kantor possède un patrimoine de 2,6 milliards de francs. En 2002 et 2004 il a acquis à Cologny deux propriétés d'une surface totale de 10'500 m2 pour 28,3 millions. Il désire y bâtir une nouvelle villa avec une galerie d'art privée de 405 m2. Car l'homme est un grand collectionneur de tableaux de maîtres.

Mais le gabarit de l'ouvrage a engendré l'ire de ses voisins, dont Klaus Schwab qui habite à 60 mètres. Il a fait opposition pour bloquer ce projet. Après deux ans de lutte par avocats interposés, et des courriers incendiaires, la Commission cantonale de recours a confirmé l'autorisation de bâtir.

Le chantier s'est ouvert en décembre dernier. La résidence aura des dimensions imposantes: 43 mètres de long, 17 de haut et 30 de large avec une surface brute de plancher de 1610 m2.

Un petit Versailles sur Léman

Surnommé le «milliardaire du potassium», Dmitri Rybolovlev s'est retrouvé confronté à un problème semblable. Il a déboursé 25 millions pour une parcelle de 10'000 m2 à Cologny. Il compte y édifier une nouvelle villa avec piscine intérieure et pavillon pour les invités.

Il s'est attiré les foudres de la Société d'Art Public (SAP). «Le bâtiment, qui est une sorte de réplique du palais du Petit Trianon de Versailles, est excessif car la façade côté lac dépasse les 16 mètres de haut, sur trois niveaux», estime l'avocat de la SAP. Mais, le Tribunal administratif a balayé cet argument, si bien que Cologny va bientôt avoir son petit château du XVIIIe.

Après des études en médecine, Dmitri Rybolovlev a été l'un des premiers à détenir des participations dans les entreprises privatisées suite à la chute de l'URSS. En 2000, il prend le contrôle d'Uralkali, une société spécialisée dans les fertilisants à base de potassium.

Cette société, qui a ouvert fin 2004 une filiale de trading à Genève, a fait l'an dernier une entrée fracassante au London Stock Exchange. Le titre a flambé et aujourd'hui, à 41 ans, Dmitri Rybolovlev se retrouve à la tête d'une fortune estimée à 13 milliards de francs.

Il a aussi investi dans le secteur des biotechnologies, notamment via la société genevoise Ribovax Biotechnologies, active dans la fourniture de services et de conseils dans les domaines biologique, chimique et pharmaceutique.

Le pétrole russe à Genève

Dans la rampe de Cologny réside le mystérieux Gennadi Timtchenko. Il est considéré comme l'un des acteurs les plus influents du pétrole russe. Arrivé en Suisse en 2001, cet oligarque est né en Arménie en 1952 et, selon nos informations, il possède les passeports russe, finlandais et grec.

Ami de Vladimir Poutine, passionné de tennis, Gennadi Timtchenko s'est fait construire un terrain de tennis souterrain dans sa luxueuse demeure. Il a fait la connaissance du futur président Poutine dans les années 90 à Saint-Pétersbourg où il exportait des produits pétroliers.

Après un passage en Finlande, Gennadi Timtchenko transfère ses affaires au bout du lac. En 2004, apparaît à Genève une succursale de la société de trading pétrolier Gunvor International Tortola dont Gennadi Timtchenko est l'un des principaux actionnaires.

Il est très difficile d'évaluer sa fortune. Les estimations varient entre 2,5 et 15 milliards de francs. Seule certitude: Gunvor réalise des résultats étourdissants. La société commercialise un tiers du pétrole russe exporté. En 2007, elle a enregistré un chiffre d'affaires de 43 milliards de dollars et ses profits se chiffrent en centaine de millions.

Aluminium et sucre

Dans le classement des plus grandes fortunes suisses du magazine Bilan, on découvre aussi Vasily Anisimov dont le patrimoine est estimé à plus de 2 milliards de francs. Etabli sur la Goldküste zurichoise, il a fait fortune dans l'aluminium et son empire immobilier Coalco compte 300 employés dispersés entre les bords de la Limmat, New York et Moscou.

Nettement moins discret que ses compatriotes, Viktor Vekselberg a fait la une des médias suite à ses prises de participations dans Sulzer et OC Oerlikon. Au bénéfice d'un forfait fiscal à Zurich, il pèse 14 milliards. A la tête du holding Renova, il investit notamment dans la chimie et l'immobilier. Et c'est Thomas Borer, l'ex-ambassadeur de Suisse à Berlin, qui conseille cet oligarque.

Rishat Safin s'est installé dans une splendide demeure au bord du Léman acquise fin 2004 pour 20 millions de francs. La famille Safin, qui n'a pas de liens de parenté avec celle du joueur de tennis russe, détient diverses participations dans l'industrie sucrière et l'immobilier en Europe de l'Est. Sa fortune est estimée à 400 millions.

Machines à sous et vodka

Dans le canton de Fribourg, Igor Khodorkovsky a investi 6 millions pour la construction d'un centre thermal à Charmey, où il réside. Il a fait fortune grâce à un logiciel pour les machines à sous et développe ses affaires aux quatre coins de la planète.

Son compatriote Rustam Aksenenko possède la société genevoise Finartis qui est le principal actionnaire de l'entreprise de luxe allemande Escada. Ce financier de 33 ans, dont la fortune est estimée à 200 millions, est aussi actif dans l'immobilier.

Tsar de la vodka, Juri Shefler a accumulé une fortune de 600 millions de francs grâce aux spiritueux. Il détient notamment les fameuses marques de vodka Stolichnaya et Moskovskaya, mais il a quitté en janvier la présidence de son groupe genevois S.P.I.

swissinfo, Luigino Canal, Genève

Faits

Selon une étude de Merrill Lynch, les banques suisses gèrent au moins 250 milliards de francs provenant de fortunes privées russes. Un chiffre qui date de 2006 et qui a certainement pris l'ascenseur depuis lors.

Dans le classement 2008 des plus grandes fortunes de la planète du magazine américain Forbes, la Russie occupe la deuxième place sur le podium, derrière les Etats-Unis, avec 87 milliardaires.

L'Office fédéral de la statistique dénombrait officiellement 9455 résidents russes en Suisse fin 2006.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×