Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'armée à disposition du foot!

(Keystone)

Jusqu'à 13.000 militaires prêteront main forte aux autorités civiles durant l'EURO 2008. L'armée n'assurera pas de service d'ordre. Sa mission sera de protéger des immeubles et d'effectuer des travaux de montage ainsi que des vols de surveillance.

«Il n'y aura pas de cordons de soldats autour du Stade de Suisse», a assuré le chef de l'Etat-major de conduite de l'armée, Peter Stutz jeudi devant la presse. Les militaires ne surveilleront pas non plus les retransmissions de matches sur écran géant.

L'armée n'interviendra qu'à titre subsidiaire. «Nous voulons éviter dans la mesure du possible les contacts directs entre des soldats en uniformes et les fans», a précisé le conseiller d'Etat bernois chargé de la police Hans-Jürg Käser.

Garde armée

La responsabilité de l'engagement des militaires restera du ressort des autorités civiles. Ces dernières seront aussi compétentes pour autoriser ou non le port de munitions pour un service de garde.

A Berne, seuls les policiers et les professionnels de la sécurité militaire pourront porter un magasin chargé, mais pas les militaires en cours de répétition. L'armée ne sera compétente que pour la garde des ouvrages militaires.

Des règles de comportement ont en outre été élaborées en collaboration avec les villes hôtes et les cantons concernés. Chaque militaire mobilisé sera spécifiquement instruit en fonction de sa mission: engagement non armé, engagement avec une arme destinée à la légitime défense, engagement armé.

Drones et hélicoptères

L'appui militaire sera surtout logistique. L'armée interviendra notamment pour des travaux de construction et de démolition, de transports terrestres et aériens, de contrôle du trafic ou des services sanitaires. Outre la protection de bâtiments, elle pourra aussi être appelée pour renforcer des services d'escorte.

Il lui reviendra également de surveiller l'espace aérien. Des drones (cantons de Berne, Bâle et Zurich) ou des hélicoptères (Genève) pourraient être engagés pour contrôler d'éventuels débordements - surcharge de trafic, rassemblement de foules. Mais là aussi les autorités civile et militaire se veulent rassurantes: il ne s'agit que d'un recours éventuel et il ne sera possible de reconnaître ni un visage, ni une plaque minéralogique.

Les premiers soldats ont déjà été mobilisés. Dès le 21 avril, ils seront un millier pour la mise en place du dispositif. Pendant le championnat, près de 10.000 militaires seront sur pied, avec une pointe à 13.000 entre le 16 au 22 juin due à la relève des cours de répétition. Puis dès la demi-finale du 25 juin à Bâle, les effectifs diminueront. L'exercice sera bouclé le 10 juillet.

swissinfo et les agences

Manuel de sécurité

Un manuel d'informations et d'instructions relatives aux mesures de sécurité sera remis aux policiers, aux soldats et aux gardes-frontières.

Son contenu devrait aider tous ceux qui travaillent à la sécurité de la l'Euro à se préparer pour répondre aux demandes et aux exigences des nombreux hôtes attendus en Suisse.

Le manuel fournit toute une série d'informations utilises, par exemple des plans géographiques, des adresses et des numéros de téléphone importants, des informations sur le comportement des fans, sur les objets interdits ou encore sur les systèmes des autorisations en vigueur au sein de l'UEFA.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×