Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'armée ne repartira pas les mains vides

Pour 2005, l'armée prévoit d'acheter 20 Eurocopters en remplacement des Alouettes III.

(Eurocopter)

Après le refus du programme d’armement 2004 par le parlement, le gouvernement repêche les dépenses non contestées et propose un programme allégé.

L’exécutif veut ainsi éviter que ce refus – une première dans l’histoire de la Suisse – laisse l’armée sans possibilité d’acheter quoi que ce soit.

Ça n’était encore jamais arrivé. Le mois dernier, le désaccord irréductible entre les deux Chambres du parlement fédéral faisait capoter l’ensemble du programme d’armement 2004. Le désaccord portait essentiellement sur l’achat de deux avions de transport (pour 109 millions de francs), contesté par la gauche, les verts et l’UDC (droite dure).

Mercredi, le Conseil fédéral (gouvernement) propose donc de sauver les meubles en représentant un programme limité aux dépenses non contestées. Ce nouveau programme 04 se voit réduit de 647 à 409 millions de francs, ce qui le rend aussi léger que celui de 2003.

Outre les deux avions, le parlement avait en effet également biffé un crédit de 129 millions pour l'achat de 12 chars du génie et de déminage.

Programme «light» pour 2004...

Ce programme allégé s’en tient donc à l'intégration du système de transfert de données Data Link dans le système FLORAKO de surveillance aérienne (268 millions) et à l'achat de deux plateformes de simulation de tir au laser pour des exercices de combat (95 millions).

L'armée doit en outre obtenir 105’000 casques de protection balistique (35 millions) et 49 containers de ravitaillement en carburant (11 millions). Ces achats doivent naturellement obtenir l’aval du parlement, qui doit se prononcer en juin.

Le Conseil fédéral a rappelé que l'économie suisse doit profiter directement de ces investissements à hauteur de 100 millions de francs, soit près d'un quart du crédit d'engagement. S'y ajoutent les profits indirects, évalués à 200 millions.

...et nettement plus lourd pour 2005


Le programme d'armement 2005, par contre sera nettement plus conséquent. Le Conseil fédéral veut y consacrer 1,02 milliard de francs, dont près de la moitié pour des moyens de reconnaissance et des moyens d'appui à la conduite. Il s'agit de deux domaines où le gouvernement voit un «important retard» à combler.

Environ 150 millions de francs seraient consacrés au système intégré d'exploration et de transmission radio IFASS, de production israélienne. Cette commande relance les importations de matériel militaire en provenance de l'Etat hébreu, en veilleuse depuis trois ans, à la suite de la réoccupation des villes de Cisjordanie par l'armée israélienne.

Ce programme 2005 comprend également l'achat d'un hélicoptère léger de transport et d'instruction, ainsi que de 20 Eurocopter EC635/135 pour remplacer les Alouettes III, vieilles de 45 ans.

swissinfo et les agences

En bref

- Le gouvernement présente un programme d’armement 2004 allégé, de 647 millions à 409 millions de francs.

- Il se limite ainsi aux achats non contestés par le parlement, soit:
Intégration du transfert de données numériques dans le système de surveillance aérienne FLORAKO: 268 millions.
Conteneurs pour ravitaillement en carburant: 11 millions.
Casques de protection balistique: 35 millions.
Plate-forme de simulation pour les exercices de combat: 95 millions.

- Disparaissent ainsi du programme initial:
12 chars du génie et de déminage: 129 millions
Deux avions de transport: 109 millions

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×